Economie : l’emploi en légère hausse, les faillites d’entreprises encore limitées en Centre-Val de Loire malgré la crise

En recul fin 2020 à cause du 3ème confinement, l’emploi salarié connaît une légère reprise dans la région au 1er trimestre 2021. Les faillites d’entreprises restent très peu nombreuses grâce aux mesures de soutien, mais les liquidations judiciaires repartent à la hausse en Centre-Val de Loire.
site internet pôle emploi
site internet pôle emploi © Hasnaoui Sanâa

Avec les confinements à répétition et les restrictions sanitaires, le gouvernement craignait une crise économique post-Covid et a pris toute une batterie de mesures de soutien pour éviter une explosion du chômage et des faillites à n’en plus finir. 

D’après les dernières études sorties début juillet, ces aides semblent avoir sauvé pour l’instant une partie des entreprises et des emplois.

Selon l’Insee,après une nouvelle chute de l’activité économique au 4e trimestre 2020, consécutive au confinement entre le 30 octobre et le 14 décembre”, “l’emploi salarié total progresse de nouveau au 1er trimestre 2021 (+ 0,8 %) et les effectifs s’élèvent à 908 200.” On voit d’ailleurs cette évolution sur le tableau ci-dessous :

© Insee

Chômage stable

Dans le détail, le Loiret et l’Eure-et-Loir tirent leur épingle du jeu avec une progression supérieure à celle de la région (respectivement + 1,4% et + 1,2%).  Les deux départements seraient “dynamisés par le secteur tertiaire marchand”.

Comme le montre le tableau ci-dessous, c’est en effet le secteur tertiaire qui s’en sort le mieux. Il est d'ailleurs précisé hors intérim, car l’emploi intérimaire connaît un recul de 1,2%.

© Insee

Le taux de chômage régional est quant à lui stable, avec 7,2 % au 1er trimestre 2021, soit 0,1 point de plus qu’au trimestre précédent. “Certaines mesures de restrictions toujours en vigueur entraînent le recours au chômage partiel et expliquent en partie l’absence de dégradation de cet indicateur”, nuance l’Insee.

Hausse des entreprises créées

La hausse des emplois salariés concerne majoritairement le secteur public (+ 2,1 %), mais qu’en est-il du secteur privé  ? Avec 7.170 créations d’entreprises - y compris les micro-entrepreneurs - au 1er trimestre 2021, le Centre-Val de Loire enregistre une forte progression (+ 11,3 % contre + 1,8 % au niveau France entière). C’est dans le commerce, les transports, l’hébergement et la restauration que ces nouvelles sociétés voient le jour (+ 29,1 %).

Les entreprises sont d’autant plus nombreuses que très peu d’entre elles sont placées en liquidation judiciaire. “Sous l’effet des mesures de soutien aux entreprises en difficulté qui peuvent reporter certaines mises en faillite, les conséquences de la crise sanitaire sur la survie des entreprises ne se font pas encore sentir”, précise l’Insee qui montre l'évolution depuis avril 2011.

© Insee

Une donnée confirmée par une étude d’Altares, une société spécialisée dans les données commerciales. D’après Thierry Millon, directeur de l’étude, depuis le début de l’année 2021, “moins de 15.000 jugements ont été prononcés par les tribunaux de commerce et judiciaires, contre 17.000 sur les six premiers mois de 2020, et 28.000 sur la même période en 2019.

A l’entame du 3e trimestre 2021, le front des défaillances d’entreprises (c’est-à-dire en sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire, NDLR) reste donc encore très calme”, résume-t-il.

Peu nombreuses, elles repartent à la hausse

Mais en regardant dans le détail, les chiffres évoluent d’un trimestre à l’autre. Entre janvier et mars 2021, le nombre de défaillances d’entreprises reculait de 8% par rapport au trimestre précédent selon l’Insee.

Mais selon Altares, entre le 2e trimestre 2020 et le 2e trimestre 2021, le Centre-Val de Loire connaît une hausse des défaillances d’entreprises de 17%. Sur les 200 sociétés à passer devant le tribunal lors de ce dernier trimestre, 74% sont placées en liquidation judiciaire. Les départements les plus touchés sont l’Indre-et-Loire et le Loiret. 

La situation de notre région est similaire à celle de l’Auvergne-Rhône-Alpes et des Pays de la Loire, et reste meilleure que celle de l’Île-de-France ou de la Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Carte d’évolution des défaillances par région au 2ème trimestre 2021
Carte d’évolution des défaillances par région au 2ème trimestre 2021 © Altares

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement société covid-19 entreprises économie emploi