Vaccination en pharmacie, port du masque... Comment lutter contre la coqueluche, cette maladie qui a tué deux nourrissons à Montpellier en 2024

Particulièrement dangereuse pour les nourrissons, la coqueluche revient en France. Elle a tué deux enfants de trois mois à Montpellier en 2024. La vaccination est nécessaire pour endiguer ses formes graves mais elle ne protège pas contre la contagion.

Pour se protéger d'une maladie infectieuse, il faut commencer par connaître son existence et ses symptômes. La coqueluche est une infection bactérienne particulièrement contagieuse.

Elle provoque "des quintes émétisantes", soit une toux qui empêche de respirer correctement, détaille Charlotte Boulé. Quand les malades reprennent leur souffle, ils émettent "une respiration bruyante, caractéristique du chant du coq" qui a donné son nom à la coqueluche, poursuit l'infectiologue au micro de Thierry Will. 

"Plus d'enfants hospitalisés" à Montpellier

France 3 vous en parle car "une reprise de la circulation de la coqueluche s'amorce en France" d'après les données de Santé Publique France. Contre une quarantaine de cas rapportés à l'organisme en 2022, puis en 2023, SPF en comptabilisait déjà 70 en France à l'issue du premier trimestre 2024.

L'Occitanie n'est pas épargnée. Cheffe des urgences pédiatriques du CHU de Montpellier, Éric Jeziorski confirme qu'il y a actuellement "plus d'enfants hospitalisés" pour cette infection dans son service, certains pour "des formes malignes"

Selon lui, on observe cette même dynamique pour d'autres maladies contagieuses qui ont connu "un arrêt" pendant le Covid, et reviennent en force en raison de notre "dette immunitaire"

Vaccination obligatoire depuis 2018

Parmi ces maladies, la coqueluche est particulièrement rare, contagieuse et dangereuse pour les bébés, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées. Deux enfants de trois mois en sont morts à Montpellier, en 2024.

Le vaccin contre la coqueluche est obligatoire pour les nourrissons depuis le 1er janvier 2018, recommandé chez les enfants nés avant cette date, et fait partie des rappels prévus. Il est aussi directement accessible en pharmacie, sans ordonnance.

Trop jeunes pour être vaccinés, les nouveaux-nés seront protégés si leur mère a elle-même été vaccinée - les anticorps se transmettent pendant la gestation, via le placenta. 

Vacciné, vous restez contagieux

Mais "le vaccin nous protège imparfaitement". Vacciné, "vous ne développerez pas de formes graves mais vous resterez très contagieux", précise encore Éric Jeziorski. Afin de protéger les autres, il est donc recommandé de se masquer dès l'apparition des symptômes.

Et comme il n'est pas toujours possible de savoir si l'on tousse pour une grippe ou une coqueluche (il s'agit d'une "infection dont les symptômes sont partagés par énormément de maladies"), le pharmacien Kevin Acriz préconise de ne pas prendre de risques et de porter le masque dans tous les cas, "comme on l'a fait pour les précédentes épidémies"

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité