• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

L’emploi en milieu rural boosté par l’artisanat, l'exemple du Centre-Val de Loire

Ci dessus - L'atelier de Laurent Monsigny. Restaurateur de mobilier d'art, il a crée sa toute petite entreprise à Vienne-en-Val (Loiret) en janvier 2019. / © F3
Ci dessus - L'atelier de Laurent Monsigny. Restaurateur de mobilier d'art, il a crée sa toute petite entreprise à Vienne-en-Val (Loiret) en janvier 2019. / © F3

Sur les 39 500 artisans installés en Centre-Val de Loire, près de 40% ont fait le choix de s'établir en zone rurale, dans une commune de – 2 000 habitants. Un territoire où néanmoins ils rencontrent plus de difficultés à se développer. A contrario des grandes agglomérations. 

Par Ch.Launay

Laurent Monsigny a ouvert son atelier en janvier 2019 dans une dépendance de sa résidence de Vienne-en-Val, une petite commune de 1 900 habitants située à une vingtaine de kilomètres à l’est d’Orléans. Ebéniste d’art, il vient d’achever la restauration d'une commode de style Louis XVI. 

 J’avais besoin de place pour installer mes machines. La raboteuse fait beaucoup de bruit. Ici, à la campagne, on est tranquille, il y a moins de stress et puis, mon activité ne nécessite pas d’avoir pignon sur rue… 


Comme Laurent, 39% des artisans du Centre-Val de Loire ont fait le choix de s’installer dans une commune de –  2 000 habitants. « La région Centre-Val de Loire est l'une des plus rurales de France avec une population encore importante qui vit à la campagne. Il est donc naturel que les artisans continuent de s’y implanter » commente Catherine Elie, directrice des études à l’ISM (Institut Supérieur des métiers).
 

La difficulté de recruter en zone rurale 

Dans ces territoires ruraux, l’activité est moins soutenue, comme le souligne le Baromètre de l’artisanat ISM-MAAF en mai 2019. Les années de crise (2016-2018) sont passées par là explique Catherine Elie « La reprise est plus lente que dans les villes. Que ce soit dans le secteur du bâtiment, de l’alimentation (boucherie, boulangerie), des services (coiffeur, réparation automobile)…. ».

Quand bien même les petites entreprises spécialisées souhaitent embaucher, elles se retrouvent confronter à des problèmes de recrutement, liées notamment aux distances à parcourir pour venir travailler (temps de transport, prix de l’essence..).

Installé depuis seulement cinq mois à Vienne-en-Val, Laurent Monsigny espère pouvoir recruter un autre employé «  si le carnet de commandes le permet ». « Je devrai certainement le former car il n’y a pas beaucoup d’ébénistes qualifiés disponibles » sur le marché de l’emploi. 
 
© Baromètre Maaf-ISM tableau
© Baromètre Maaf-ISM tableau
 

L’artisanat se développe dans les grandes villes

Le nombre de TPE augmente un peu partout en Centre-Val de Loire. Mais l’évolution du nombre d’entreprises est plus soutenue (+22%) dans les unités urbaines de plus de 50 000 habitants , souligne le baromètre de l’ISM-Maaf.

Après les années de crise, la reprise s’annonce plus rapide dans les grandes agglomérations. Dans les quartiers prioritaires, la dynamique est aussi au rendez-vous. En  région Centre-Val de Loire, 1430 entreprises artisanales sont localisées dans les QPV (Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville), ce qui représente 4% du tissu artisanal régional. 
 
© Baromètre Maaf Ism
© Baromètre Maaf Ism

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des défenseurs de la cause animale à la Fête de la Sange de Sully-sur-Loire (Loiret)

Les + Lus