L'autoroute A154 en Eure-et-Loir déclarée d'utilité publique

RN 154 / © F3
RN 154 / © F3

L'autoroute A154 va bien être construite. La déclaration d'utilité publique de la 2x2 voies qui traversera le département eurélien a été publiée le 5 juillet au Journal Officiel. Les détracteurs du projet n'ont pas renoncé pour autant à faire entendre leur voix. 

Par Ch.L

La RN 154 va devenir une autoroute. Le maire Divers droite de Chartres Jean-Pierre Gorges soutient ce projet de désenclavement depuis 16 ans.  Si pour lui c'est un "soulagement", les opposants aux projets ont réagit à la publication d'utilité publique de l'A154 au JO. Guillaume Kasbarian, député LREM de la 1ère circonscription d'Eure-et-Loir émet toujours des réserves sur le projet. 

"Combien ce projet va-t-il coûter aux Euréliens ? Quel va être le montant des péages ? Comment s’assurer que le prix des péages n’augmente pas dans le temps de façon incontrôlée ? Quelles seront les garanties pour que les trajets domicile-travail ne coûtent pas plus cher aux Euréliens, notamment sur les portions en 2x2 voies qui existent déjà aujourd’hui ?" 

Autre opposant à la construction de l'A154, Christian Gigon (PRG), maire de Champhol, parle lui de "totale incohérence". Il ne comprend pas ce décret signé par Elisabeth Borne la ministre des Transports et Nicolas Hulot le ministre de la transition écologique.  "Nicolas Hulot vient d'annoncer des mesures pour le maintien de la bio diversité. Le même jour que  la déclaration d'utilité publique d'un projet autoroutier qui va manger 600 hectares ! .

Martine Trofleau, présidente de la Fédération environnement Eure-et-Loir, réagit aussi vivement dans les colonnes de l'Echo Républicain. "Ca fait mal au coeur[...]. Nous irons devant les tribunaux. Notre avocat a deux mois pour déposer un mémoire.

Le projet devrait durer 10 ans et coûter 1 milliard d'euros réparti entre l'état, le concessionnaire et les collectivités locales.  
Tracé A 154 / © Echo républicain
Tracé A 154 / © Echo républicain

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus