• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les incidents des Champs-Elysées : la parole à des habitants de Chartres

Le 18ème acte des gilets jaunes a encore donné lieu à de nombreux débordements sur les Champs-Elysées. Plusieurs boutiques en ont fait les frais. / © AFP
Le 18ème acte des gilets jaunes a encore donné lieu à de nombreux débordements sur les Champs-Elysées. Plusieurs boutiques en ont fait les frais. / © AFP

"C'est vous qui le dites" revient sur les évènements qui se sont déroulés à paris le week-end dernier. Paroles de citoyens rencontrés à Chartres

Par Flavien Texier

Les images des incidents du week-end dernier aux Champs Elysées ont fait le tour des médias. Des casseurs ont attaqué et pillé de nombreux commerces. Des kiosques ont été incendiés. Le célèbre restaurant Le Fouquet's a été fortement endommagé. Le pire a même été évité lors de l'incendie d'une banque. Des riverains, de l'immeuble en proie aux flammes, ont été évacués par les policiers et les pompiers.
 
Le 18ème acte des gilets jaunes a donc atteint un nouveau niveau de violence. Le gouvernement a annoncé des mesures dès lundi pour tenter d’endiguer ce phénomène. Les Champs-Elysées, et les quartiers qui ont été les plus touchés, seront interdits aux manifestations se revendiquant des gilets jaunes en cas de présence d'éléments "ultras".

Par ailleurs et pour éviter que les casseurs ne réitèrent leurs actes le gouvernement a décidé d’augmenter les amendes pour la participation à un rassemblement interdit. Actuellement à 38 euros elles passeront ainsi à 135 euros.

 
 

Plus de moyens déployés


Le Premier Ministre Edouard Philippe, a également annoncé un « recours aux drones » ainsi que l’utilisation de moyens vidéos, pour identifier les auteurs de violences et aider à la judiciarisation de leurs dossiers. Les forces de l’ordre auront ainsi davantage de moyens à leur disposition. Des officiers de police judiciaire seront même aux côtés des unités de terrain.
 


Par ailleurs des marqueurs chimiques seront déployés. Objectif :  Permettre aux policiers de mieux interpeller les casseurs et autres pillards qui sévissent en marge des cortèges des gilets jaunes mais également permettre à la justice de prouver la présence des ultras en question sur les lieux d'une infraction.

L’équipe de « C’est vous qui le dites » a installé son plateau à Chartres en début de semaine pour connaître l’avis des habitants.

Sylvain, Guillaume, Sophie et Adrien nous donnent leur avis.
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Cercil lieu de mémoire de la Shoah

Les + Lus