À Nogent-le-Phaye, près de Chartres, sept singes de laboratoire recueillis par le zoo-refuge La Tanière

Ils sont âgés de 4 à 5 ans et arrivent tout droit d'un laboratoire français. Sept singes mâles ont été accueillis ce jeudi par le zoo-refuge La Tanière, situé à Nogent-le-Phaye en Eure-et-Loir.

Sept singes viennent d'être recueillis par le zoo-refuge La Tanière en Eure-et-Loir.
Sept singes viennent d'être recueillis par le zoo-refuge La Tanière en Eure-et-Loir. © Didier Le Pape / France Télévisions.
"À La Tanière, nous recueillons, abritons, soignons et remettons sur pattes sans conditions ceux qui ont eu un parcours de vie chaotique", écrivait le zoo-refuge dans un post publié sur Facebook il y a quelques jours, à l'occasion de la Journée mondiale des animaux. 

Un parcours chaotique, c'est ce qu'ont vécu les sept macaques de Java accueillis ce jeudi matin dans les locaux de La Tanière à Nogent-le-Phaye, à quelques kilomètres au sud de Chartres. Âgés de 4 à 5 ans, ces mâles arrivent tout droit d'un laboratoire français, où ils ont subi des traitements médicamenteux... gardés secrets à ce jour. 

Avant leur arrivée en Eure-et-Loir, les singes ont tissé des liens entre eux : on compte deux duos et un trio, élevés ensemble. Tous resteront en quarantaine pendant quelques semaines, avant d'être progressivement socialisés. 

Selon une enquête de l'ONG Cruelty Free International, publiée en avril 2020, 192,1 millions d’animaux auraient été utilisés en 2015 pour des expériences en laboratoire dans le monde. 

Le zoo-refuge ouvrira bientôt ses portes au public

Le parc de 14 hectares veut faire de l'accueil des animaux abandonnés et maltraités sa priorité. Il prend aujourd'hui en charge quelque 600 animaux de 50 espèces différentes"La Tanière n’accueille pas un animal « parce qu’il l’intéresse » mais parce qu’aucune autre solution de survie ne s’offre à lui," peut-on lire sur le site Internet du refuge. 

Bien que toujours en travaux, La Tanière ouvrira ses portes au public pour les vacances de la Toussaint. La plupart des animaux seront visibles, sauf les fauves, les ours et les espèces en quarantaine, comme les sept macaques de Java. L'ouverture officielle est prévue pour l'an prochain.
Les macaques resteront quelques semaines en quarantaine, avant de pouvoir socialiser.
Les macaques resteront quelques semaines en quarantaine, avant de pouvoir socialiser. © Didier Le Pape / France Télévisions.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux nature santé