• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Châteaudun : un Farm Lab au campus “Les champs du possible”

L'inauguration du FarmLab du campus du Champs des possibles a eu lieu ce jeudi 26 avril, à Châteaudun. / © Facebook Campus "Les Champs du Possible"
L'inauguration du FarmLab du campus du Champs des possibles a eu lieu ce jeudi 26 avril, à Châteaudun. / © Facebook Campus "Les Champs du Possible"

Un laboratoire de fabrication agricole destiné aux start-up a été inauguré hier à Châteaudun, en présence de Philippe Vigier. 

Par Flavien Texier

Le monde agricole est en pleine révolution numérique, et le Dunois compte bien inventer l'agriculture du futur. "C'était une mission impossible qui est en train d'être réussie", se félicitait  Philippe Vigier en 2016.

Le député est également le président de l'association Les Champs du possible. Quelques mois après cette déclaration, un campus numérique dédiait à l'agriculture voyait le jour. 

Installé dans l'ancien siège social de la coopérative Axéréal, à Châteaudun, le campus Les Champs du possible, a donc ouvert en septembre 2016.
Il s'agit d'un lieu unique où start-up, professionnels, étudiants et institutionnels partagent et créent l'agriculture du futur.

Un Farm Lab inauguré 


Depuis, le site universitaire a trouvé son rythme. Jeudi, c'était donc l'inauguration d'un Farm-Lab : un laboratoire de fabrication agricole destinée aux start-up et aux partenaires du campus.


Objectif : éviter aux start-up de dépenser de l'argent pour acheter du matériel. "On mutualise tout sur place, explique Camille Fontaine, chef de projet multimédia. C'est un atelier où il y a des clés à molette, des tournevis, des perceuses, une imprimante 3D, un microscope et un fer à souder". 

De précieux outils qui ont servi dès aujourd'hui pour les douzes start-up présente sur le campus. Certaines réalisent par exemple des cartes électroniques destinées aux stations météo. "Cela leur permet de prototyper leur carte électronique et de faire éventuellement des mini séries, si elles ont besoin notamment de fabriquer des cartes électroniques en plusieurs quantités".


Parallèlement à cette inauguration s'est déroulé hier l' "agri open pitch". "Il s'agit d'un événement déjà organisé l'an passé. Des entreprises et des start-up étaient invités à venir présenter leurs réalisations devant un public durant une vingtaine de minutes", conclut Camille Fontaine.

Le campus accueille également chaque année environ 350 étudiants.


Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus