Eure-et-Loir : le refuge SPA de Châteaudun redoute de devoir fermer ses portes et pousse un cri d'alarme

Bientôt à court de trésorerie, la SPA de Châteaudun (Eure-et-Loir) redoute de mettre la clef sous la porte. Elle lance un appel aux dons via une cagnotte en ligne. Les dons en nature sont également les bienvenus. 

Josefa Simo, Présidente de la Société protectrice des Animaux Dunois à Châteaudun - Eure-et-Loir
Josefa Simo, Présidente de la Société protectrice des Animaux Dunois à Châteaudun - Eure-et-Loir © SPAD
Le déconfinement est en cours mais pour la Société Protectrice Animale Dunoise (SPAD), le retour à la normale n’aura peut-être pas lieu. La brocante de mai prévue à Châteaudun a été annulée. Elle rapporte 20 000 euros chaque année. Ils représentent environ trois mois de fonctionnement pour le refuge qui ne vit que grâce aux dons et aux adoptions. « Nous avons deux mois d’avance devant nous » explique Oliana Guittard, l’une des bénévoles. « Nous dépensons 6 000 euros par mois ». Cette somme - moyenne englobe les soins vétérinaires, l’alimentation, l’électricité et le salaire des deux employés, travaillant sur des contrats de 35 h et 20 h.

Si nous ne trouvons pas d’aides rapidement le refuge devra fermer et nous devrons essayer de placer nos 60 chiens dans différents refuges et pour nos cas difficiles les faire euthanasier. »  
Oliana Guittard SPAD de Châteaudun

Le refuge espère ne pas avoir à en arriver là. La SPAD compte sur l’appel aux dons lancé via une cagnotte en ligne. Elle avait récolté 1370 euros le 11 mai.  L’association « 30 millions d’amis , la mairie de Châteaudun, l’Etat ont été sollicités. Mais pour l’instant, "aucun de ces organismes ne nous a apporté de réponse" réagit, inquiète, Oliana.
  

Les dons en nature bienvenus

Les croquettes représentent le gros du budget Alimentation du refuge. « Les collectes dans les supermarchés font la jonction pour  les mois difficiles. Mais depuis deux mois, plus rien n’est rentré » explique la SPAD. « Le refuge de Serazéreux en Eure-et-Loir a fait preuve de solidarité en envoyant un don de croquettes au SPAD. D’autres dons seraient bienvenus… »

La Société Protectrice Animale Dunoise est une association indépendante rattachée à une fédération lyonnaise. Elle ne bénificie pas des avantages du réseau de la SPA. A compter de juillet, la situation deviendra critique pour le refuge. 

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter