Déconfinement à 100 km “à vol d'oiseau” : les gîtes touristiques d'Eure-et-Loir pris d'assaut par les Parisiens

Les Franciliens, en recherche de vert se ruent sur les gîtes d'Eure-et-Loir en Centre-Val de Loire / © Maxppp/PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE/Valerie GENIN
Les Franciliens, en recherche de vert se ruent sur les gîtes d'Eure-et-Loir en Centre-Val de Loire / © Maxppp/PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE/Valerie GENIN

Depuis que le déconfinement est entré en vigueur avec une autorisation de parcourir 100 km maximum autour de son domicile, le département d'Eure-et-Loir en Centre-Val de Loire enregistre un afflux de Franciliens. Ils ont réservés tous les gîtes ruraux ouverts pour les week-ends à venir

Par Elsa Cadier

Depuis le 11 mai, jour du déconfinement pour la France, bon nombre de Parisiens et de Franciliens (l'Ile-de-France est classée en zone rouge) se sont empressés de trouver un endroit "aéré" à 100 km autour de leur domicile. Dans ce périmètre se trouve le département d'Eure-et-Loir en Centre-Val de Loire, situé en zone verte. Force est donc de constater que depuis ce jour, à l'approche des week-ends de printemps, les quelques gites ruraux qui ont rouvert ont été pris d'assaut.  
 

Ces Franciliens qui veulent passer du rouge au vert

Après des semaines de confinement, les Franciliens veulent donc passer du rouge au vert, stricto senso et en profitent pour se rassembler par petits groupes en famille ou entre amis :
" Depuis 15 jours, depuis l'annonce du déconfinement, je n'ai que des réservations de Parisiens ou de Franciliens. Ils recherchent vraiment un jardin, raconte Annie Constantin, propriétaire de deux gites à Villiers Saint Aurien et à Meylay le Grenet (Eure-et-Loir). J'ai des réservations pour le week-end, mais aussi en semaine pour des personnes en télétravail. Le premier jour, notre site web a enregistré plus de 3000 vues. Du jamais vu."
 


A contrario, les gites de France d'Indre-et-Loire enregistrent seulement 31 % de réservation pour ce week-end de l'Ascension :
"Habituellement sur les week-ends de printemps, nous avons une clientèle du nord et de la région parisienne, explique Fabienne Houdayer, présidente des Gites de France d'Indre-et-Loire. L'an passé, notre taux de remplissage était de 96 % à la même époque. Nous avons bien une clientèle régionale, mais elle est très faible". 
  

Des gîtes pleins, mais une offre limitée

En Eure-et-Loir, sur les quelques 250 meublés touristiques, seulement 40 % ont rouverts. Ceux-là sont complets pour les week-ends à venir. La plupart des propriétaires de gîtes qui ont pris la décision de ne pas accueillir de clients restent frileux : 

Beaucoup se posent des questions sur la contanimation, explique Sylvain Gauthier responsable du développement et de la distribution à Eure-et-Loir Tourisme. La plupart devraient rouvrir début juin, mais ils attendent les annonces du Gouvernement.

Annie Constantin elle, a trouvé la solution : "Je respecte bien sûr le protocole sanitaire et je fais appel à une société de nettoyage. Les jours suivant une occupation, les gites ne sont pas réservés pour avoir le temps de bien les désinfecter".
Ses hébergements sont complets jusqu'à fin août. 
 

Le département d'Eure-et-Loir découvert ou redécouvert par les Franciliens

De toute évidence, ce déconfinement profite au département sur la route des châteaux de la Loire, habituellement plebiscité par les touristes étrangers :

"En temps normal, les Franciliens ne seraient pas venus chez nous, ils seraient sans doute partis à la mer par exemple ou plus loin."  constate Sylvain Gauthier


Il reste maintenant à fidéliser cette nouvelle clientèle en mal de verdure. 

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus