Gérard Hamel, ancien maire de Dreux, condamné à six mois de prison avec sursis pour prise illégale d'intérêt

L'ex-député d'Eure-et-Loir a été condamné ce vendredi 19 janvier par le tribunal de Nanterre à six mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende pour prise illégale d'intérêts et complicité de prise illégale d'intérêts.

Gérard Hamel (Archive).
Gérard Hamel (Archive). © France 3 Centre

L'ancien maire (LR) de Dreux Gérard Hamel a été condamné à six mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende pour prise illégale d'intérêts et complicité de prise illégale d'intérêts. La décision a été rendue ce vendredi 19 février par le tribunal de Nanterre. Le parquet avait requis à son encontre une peine de six mois avec sursis et 30 000 euros d'amende. 

Concernant les faits, l'ancien député d'Eure-et-Loir a été reconnu coupable d'avoir participé à un vote d'attribution d'appel d'offres en faveur d'entreprises où son gendre et son fils avaient des responsabilités. Il présidait alors la SEMCADD, une société d'économie mixte. Valeur des marchés publics attribués : 1 million d'euros. Il a par ailleurs été relaxé pour favoritisme et complicité de favoritisme. 

Son avocat, Maître Rémi-Pierre Drai, plaidait sa relaxe et avait dénoncé pendant l'audience "l'envie de faire tomber l'homme politique, qui doit être par nature corrompu". Après l'annonce du verdict, il a confié à nos confrères de l'AFP que son client "avait été condamné sans tenir compte du contexte". "Cette infraction est très difficile à éviter, c'est un mélange d'un sentiment d'injustice et d'inégalité".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société