"Je vois de la nature, je sors de la monotonie de la cellule de 9m2", quand plusieurs détenus construisent un hôtel à insectes

Pour la semaine de la nature du 22 au 26 mai, le centre de détention de Châteaudun en Eure-et-Loir, a organisé une activité de construction de cabanes pour des insectes, en partenariat avec une association du département, Eure-et-Loir Nature.

Un moment d’évasion au cœur d’un centre de détention. Ce mercredi 22 mai a été l’occasion pour cinq détenus du centre pénitentiaire de Châteaudun, en Eure-et-Loir, de s’improviser bricoleurs de cabanes à insectes. 

Un vrai moment de décompression pour les détenus

Entouré par des détenus à l’écoute, Marie Nicole leur explique toute la démarche à suivre pour monter l’hôtel étape par étape. "C’est une première mais j’espère que ce sera renouvelé par la suite car c’est un projet qui nous tenait à cœur", lance la chargée de mission animation sensibilisation de l’association. "L’idée est de toucher à un type de public auquel on n’a pas accès habituellement. On veut montrer à chacun, chacune, qu’à notre petite échelle, dans notre environnement proche, même en milieu carcéral, on a la possibilité d’agir en faveur de l’environnement", poursuit-elle.

Au milieu de murs de plusieurs mètres de haut, entourés par des barbelés, cinq détenus ont participé à l’activité. "J’aime bien la nature, je suis un campagnard", lance Kévin. "Ça me permet de sortir, de voir un petit peu de verdure, de me renseigner sur les genres de maisons à insectes. Ça fait du bien de sortir de la cellule où l’on est enfermé, de sortir en dehors des deux heures de promenades par jour, où l’on voit que du béton en tournant en rond", partage quant à lui Christophe.

Je vois de la nature, je sors de la monotonie de la cellule de 9m2 !

Un détenu.

De son côté, Jamel savoure le moment. "Le contact avec la nature nous permet de penser un petit peu à autre chose. Je n’avais jamais fait de cabanes à insectes, c’est pour cela que j’étais intéressé", explique-t-il. "C’était un petit plus compliqué pour le montage (rires), ce ne sont pas les mêmes plans qu’Ikéa", ironise-t-il ensuite.

"Faire de la prison un temps utile"

Enfin, pour le directeur du centre de détention, c’est aussi un moment important. "On essaie de faire de la prison un temps utile. Quand un détenu est occupé, il est plus apaisé", explique Maxime Michel, directeur du centre de détention de Châteaudun. Le second objectif, "c’est un travail sur la réinsertion, sur la prévention de la récidive", poursuit-il.  

La fête de la nature, du 22 au 26 mai est organisée pour tenter d'engager une modification des comportements et des habitudes. Dans ce cadre, un partenariat est mis en place depuis 2010 avec l'administration pénitentiaire pour permettre de mettre en place plusieurs projets à l'attention du public carcéral. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité