Mainvilliers : les habitants appelés à élire leur nouveau maire

Publié le
Écrit par Julie Postollec
A la mairie de Mainvilliers, les affaires courantes sont gérées par une délégation spéciale depuis fin octobre 2021 jusqu'aux prochaines élections organisées les 16 et 23 janvier 2022. (Captures d'écran du reportage diffusé le 29 octobre 2021)
A la mairie de Mainvilliers, les affaires courantes sont gérées par une délégation spéciale depuis fin octobre 2021 jusqu'aux prochaines élections organisées les 16 et 23 janvier 2022. (Captures d'écran du reportage diffusé le 29 octobre 2021) © Didier Le Pape / France Télévisions

Sans édile depuis fin octobre, la commune de Mainvilliers était gérée par une délégation spéciale le temps que de nouvelles élections municipales partielles soient organisées. Celles-ci vont se dérouler les 16 et 23 janvier prochains.

Qui sera le nouveau maire de Mainvilliers ? Cinq têtes de listes s’affrontent pour ce premier tour le dimanche 16 janvier :

  • Frédérick Bastien mène la liste de Lutte Ouvrière (LO)
  • Michèle Bonthoux, la maire qui avait vu sa victoire de 2020 annulée, se représente avec la liste divers gauche « Pour Mainvilliers ensemble, continuons ! »
  • Michel Cibois, à l’origine de l’annulation de l’élection de 2020 où il était arrivé second, est candidat comme chef de file de la liste divers droite « Ensemble, passons à l’action »
  • Marc Lesage, qui avait obtenu 28% des voix au 1er tour 2020, repart aussi avec la liste écologiste « Mainvilliers, en vert et pour tous »
  • Joël Tanaff enfin est en tête de la lsite du Parti ouvrier indépendant démocratique (POID)

Bref, les candidats sont les mêmes qu'en 2020, mis à part le Rassemblement national absent de ces élections partielles, et LO qui à l’inverse était absente en 2020 et a constitué cette fois-ci une liste.

Pourquoi le scrutin de 2020 a-t-il été annulé ?

Au second tour des élections, Michèle Bonthoux avait gagné avec un écart de 27 voix face à Michel Cibois.

28 Mainvilliers - 2ème tour - Résultats Municipales 2020
Infogram

Ce dernier avait alors contesté les résultats et pointé du doigt des irrégularités de la part de la liste adverse : l’utilisation d’un bulletin de vote imprimé sur papier rose, au lieu de la couleur blanche habituelle, ainsi que la présence de logos qui auraient pu influencer le vote des électeurs.

Après plusieurs audiences, c’est finalement le Conseil d’Etat qui a tranché, en invalidant le scrutin le 22 octobre dernier. La commune est alors passée sous tutelle de la préfecture qui a nommé une délégation spéciale de trois personnes pour gérer les affaires courantes.

Etat civil, mariages, permis de construire…

Nous avions rencontré fin octobre lors d'une conférence de presse ce triumvirat, composée d’Anne-Marie Borderon, Alain Fillon et Roger Piaud. S’ils ne connaissaient pas la ville, ils affirmaient alors ne pas rencontrer de difficultés, maîtrisant tous les trois les rouages de la fonction publique. 

Il y a aussi "les services qui sont à notre disposition et qui nous apportent un entier concours", déclarait Anne-Marie Borderon, la présidente de la délégation, en marge du reportage le 29 octobre dernier.

Quant à ce que recouvre l’expression "affaires courantes", elle donne quelques exemples : "C’est tout ce qui a trait à l’état civil, les mariages sont célébrés et tous les actes d’état civil sont enregistrés."

Pendant ces deux mois et demi de gestion, elle et ses acolytes s’occupent aussi de délivrer les permis de construire, ou s’assurent que l’accueil dans les écoles "continuent à fonctionner". "Par contre nous ne prenons aucune décision qui engagerait l’avenir de la commune, ce n’est pas de notre compétence."

7.000 électeurs appelés aux urnes

L’autre grande mission du triumvirat est l’organisation de ces élections les 16 et 23 janvier. Ils ont donc relancé les inscriptions sur les listes électorales pour les nouveaux habitants ou les jeunes qui avaient obtenu leur majorité depuis juin 2020, par exemple.

La délégation spéciale s'occupe aussi de "l’organisation des bureaux de vote et du dépouillement, et la mise à disposition des listes des moyens de propagande qui sont définis par le code électoral". En clair : la mise en place des panneaux pour mettre les affiches électorales, ou encore la publication de l'information dans les médias locaux ou sur le site internet de la ville.

Pour ce vote, environ 7.000 électeurs seront appelés aux urnes, mais combien seront-ils à s’y rendre ? Au second tour des élections en 2020, le taux de participation s’élevait seulement à 33,53%.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.