Sur Facebook, les drôles de vacances de Noël des gendarmes du Centre-Val de Loire

Chauffards, prévention, belles histoires et hommages... Sur Facebook, nos gendarmes partagent des morceaux de leur quotidien particulier.

Un gendarme de la brigade cynophile lors d'un contrôle routier - Photo d'illustration
Un gendarme de la brigade cynophile lors d'un contrôle routier - Photo d'illustration © MAXPPP

Bilans, avertissements, contrôles, humour et prévention. Les gendarmeries du Centre-Val de Loire sont actives sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook. En cette période de Noël, c'est l'occasion d'avoir un aperçu du quotidien de ces militaires, mais aussi pour eux de partager des messages parfois assez singuliers.

Dans l'Eure-et-Loir : chauffards et futurs exemples

Pour les gendarmes d'Eure-et-Loir, c'est un cas d'école le 24 décembre, avec un chauffard de retour de Bretagne, contrôlé à 1,6g/L d'alcool dans le sang qui provoque un carambolage de cinq voitures près de Blandainville. "Ce 24 décembre, les gendarmes euréliens seront particulièrement vigilants" préviennent-ils.

Quelques jours plus tard, c'est contents et fiers qu'ils partagent la visite d'un groupe de collégiens venus découvrir les différentes unités de la gendarmerie. Ils ont également pu rencontrer Jarod, le chien mascotte de l'équipe cynophile. "Malgré les contraintes sanitaires, les élèves et leurs tuteurs ont vécu une belle expérience humaine. Sans doute quelques vocations à venir..." espèrent les forces de l'ordre.

Le beau cadeau des gendarmes d'Indre-et-Loire

Pour la gendarmerie d'Indre-et-Loire, les vacances commencent par une saisie de drogue, le 22 décembre, dans le chinonais. "147 grammes de résine de cannabis, 15 grammes d'herbe de cannabis, 655 euros" énumèrent les gendarmes. Ces publications de petites saisies se sont multupliées sur les réseaux sociaux à l'aune de la nouvelle politique anti-stupéfiants du ministre Gérald Darmanin. Mais nos forces de l'ordre se sont aussi permis de partager leur petit plaisir : leur nouveau 4x4 !

Indre : la prévention avec humour

Dans l'Indre, le pic de vitesse de 145km/h au lieu de 80 d'un jeune homme originaire de Châteauroux au volant d'une Audi A3 est l'occasion de rappeler les vacanciers à la réalité. "Plusieurs accidents matériels se sont produits ce matin, nous vous invitons à réduire votre vitesse par temps de pluie" écrivent les gendarmes du département. Bien dégeler son pare-brise ou appeler à l'aide en cas de violences conjugales : la page de la gendarmerie de l'Indre est largement dédiée à la prévention et aux conseils pratiques.

Avec parfois une pointe d'humour, comme lorsque les gendarmes partagent le "cadeau indispensable des fêtes" de leurs collègues des Vosges.

Dans le Loiret, des jouets et un pigeon miraculeux

Esprit de Noël dans le Loiret : les gendarmes font le bilan de leur opération de collecte de jouets. "Ils sont destinés aux enfants hospitalisés et aux enfants victimes qui séjournent à l’unité médicale judiciaire. Pour eux, le père Noël aura cette année une touche de bleu" s'amusent les gendarmes, qui ont livré plus de 200 jouets et doudous au CHR d'Orléans. Les brigades partagent régulièrement leurs initiatives solidaires sous le titre "Coeur de gendarme".

Mais le clou des vacances, c'est sans doute le sauvetage insolite d'un conducteur en excès de vitesse par un oiseau. Le volatile, en effet, s'est placé pile entre l'objectif du radar et la plaque du véhicule ! "1 chance sur 19 millions de gagner le gros lot du loto, moins d'1 chance sur 150 millions qu’un oiseau vous sauve d’un excès de vitesse" rappellent tout de même les gendarmes.

Le Cher, un oeil sur la relève

Du côté du Cher, c'est la section aérienne de la gendarmerie qui vole la vedette sur leur page Facebook, avec des photo du survol des monuments historiques dont les gendarmes ont la garde en cette période de fêtes. Les militaires ont aussi profité de la tribune offerte par le réseau social pour saluer leurs jeunes recrues : 1110 jeunes ont passé l'examen, pour beaucoup entraînés dans la commune d'Avord. Un parcours qui n'a pas l'air de tout repos !

Loir-et-Cher : gendarmes au coeur sensible

Les gendarmes du Loir-et-Cher, eux, infligent un "carton rouge" à leur population. La vitesse et les excès ont fait deux morts en trois jours, sur les routes du département, avec des pics de vitesse allant jusqu'à 194km/h. Moins classique, les rangs de la gendarmerie du Loir-et-Cher abritent sans doute un ami des animaux.

Une publication a en effet été dédiée à la lutte contre l'abandon des animaux : "De nombreux animaux de compagnie offerts à Noël sont ensuite abandonnés à la SPA... ou pire, sur le bord d'une autoroute, en forêt..." écrit le ou la gendarme sensible qui appelle à "inverser la tendance" !

Un hommage unanime aux confrères tombés

Tous, les gendarmes ont réserver leurs publications du 23 décembre pour honorer et célébrer leurs collègues du Puy-de-Dôme, tués par un homme violent lors d'une intervention pour un signalement de violences conjugales. "Douleur et vive émotion dans nos rangs", "tristesse sans nom", "grande émotion", "Noël est le jour où les familles se réunissent. La nôtre est profondément meurtrie" écrivent les gendarmes à travers toute la région.

Une cagnotte de soutien à la famille a été mise en ligne par la gendarmerie du Loir-et-Cher.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité region centre-val de loire réseaux sociaux insolite