• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Fermeture de l'Arboretum des Barres : L'Office National des Forêts jette l'éponge

© NL F3CVDL
© NL F3CVDL

La saison touristique 2018 sera sans doute la dernière de l'Arboretum des Barres à Nogent-sur-Vernisson (45). Les difficultés financières engendrées par la gestion touristique du site amènent l'ONF à se retirer de la gestion de l'ouverture au public. 

Par Nathanael Lemaire

Après 32 ans d'ouverture au public, l'Arboretum des Barres entame probablement sa dernière saison d'accueil du public et la Région Centre-Val de Loire va perdre un « Jardin remarquable ».

Si le site de 35 hectares a appartenu à Vilmorin et depuis au ministère de l'agriculture, c'est l'Office National des Forêts qui gère depuis 9 ans la collection de 2600 arbres et la visite au public.
Pour l'aspect tourisme , avec ouverture à la visite, l'ONF pouvait miser sur plusieurs financements.

© NL F3CVDL
© NL F3CVDL


L'état, la Région Centre-Val de Loire, le Département du Loiret et la vente de tickets d'entrées étaient censés financer l'activité touristique et les visites.
Avec seulement 17 000 visiteurs par an, l'arboretum n'a pas atteint les conditions nécessaires à son financement.

L'exploitation du site coûte annuellement 800 000 euros alors que les ressources ne sont que de 500 000 euros tout compris.

Les 30 .000 euros de déficit se retrouvent à la charge de l'ONF à un moment où l'organisme de gestion des forêts doit faire face à un "recentrage" de ses missions.

© F3CVDL
© F3CVDL


La gestion touristique ne fait pas partie des compétences de l'ONF. Conséquence : au propriétaire ou aux collectivités de trouver éventuellement une structure qui accepte de prendre la gestion du site.

La décision a été annoncée à la dizaine de salariés de l'arboretum, tous sous statut ONF.

L'ONF assurera l'accueil du public jusqu'à la fin de la saison en novembre 2018, après, quelques agents ONF resteront sur place pour gérer la collection d'arbres remarquables, d'autres se verront proposer d'autres fonctions au sein de l'ONF.

La perte d'un site remarquable ouvert au public serait une très mauvaise nouvelle pour le tourisme dans le montargois.

La mobilisation des collectivités locales pour assurer le financement futur du site touristique déterminera l'avenir de l'ouverture de l'arboretum au public.


A lire aussi

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus