• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Fin de l'expérimentation pour l'hydrolienne d'Orléans

L'hydrolienne lors de son installation, en 2014. / © PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE
L'hydrolienne lors de son installation, en 2014. / © PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE

Installée en 2014 en accord avec la société Hydroquest, l'hydrolienne a terminé sa période d'expérimentation ce mardi 26 juin. 

Par Yacha Hajzler

Souvenez-vous : en 2014 s'installait sur la Loire la toute première hydrolienne testée en France. Le but du dispositif : récupérer l'énergie générée par les courants fluviaux, comme les éoliennes captent celle du vent. 

Cette expérimentation a pris fin ce mardi, avec le retrait de l'équipement du fleuve d'Orléans. 
 


Banco pour l'hydrolienne... mais pas ici


"Ces 4 années d’expérimentation ont été riches d’enseignements et ont permis l’émergence d’une nouvelle technologie de production d’énergie renouvelable" selon la ville d'Orléans, qui a fait le bilan sur son site internet.  Cet équipement est suffisant pour alimenter une soixantaine de foyers. 

Stéphanie Anton, adjointe au développement durable de la ville d'Orléans est revenue pour Xavier Naizet sur les bénéfices de cette initiative. 
 

Si l'expérience a été concluante en soi, l'installation définitive d'une hydrolienne n'est pas envisagée chez nous, en raison des réglementations imposées par le dispositif Natura 2000,  a pour objectif de préserver la diversité biologique en Europe. 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus