Gien : les magazines invendus des kiosquiers donnés aux patients isolés du centre hospitalier

Jeudi 23 avril, les patients du centre hospitalier de Gien recevront entre 100 et 200 magazines invendus dans les kiosques. Le syndicat patronal des marchands de presse, Culture Presse, est à l'origine de cette initiative solidaire.

Les marchands de journaux ont réuni des dons pour 23 départements en vidant leurs réserves
Les marchands de journaux ont réuni des dons pour 23 départements en vidant leurs réserves © Philippe Huguen / AFP
Après les dons de tablettes aux Ehpad, place aux magazines dans les centres hospitaliers. Face à la durée de l'épidémie et à l'isolement qu'elle provoque, Culture Presse, le syndicat patronal des marchands de presse, a décidé de faire un don utile aux malades.

Habituellement jetés, les magazines invendus par les marchands de journaux ont été récoltés pour être redistribués dans les établissements hospitaliers de 23 départements de l'ouest de la France. 

Parmi eux, le centre hospitalier Pierre Dezanaulds de Gien, qui recevra des cartons de 100 à 200 magazines dès jeudi 23 avril. 

Une telle opération tombe à pic puisqu'après plus de cinq semaines de confinement, les malades se sentent de plus en plus isolés. Privés de visites, les patients n'ont plus accès non plus aux kiosques des hôpitaux et se retrouvent souvent sans occupation ni compagnie. 

A l'heure actuelle, plus de 60 hôpitaux ont déjà été livrés grâce à l'initiative de Culture presse. Cette démarche solidaire est née d'une rencontre : celle de Jean-Philippe Colombier, kiosquier à Rennes, et d'une cliente infirmière. Cette dernière était à la recherche de journaux pour occuper ses patients, ce qui a donné l'idée à Philippe Colombier d'organiser une collecte.

Particulièrement inquiète de l'isolement des personnes âgées au sein de l'Ehpad, la direction de l'hôpital de Gien a immédiatemment manifesté son intérêt pour l'initiative.

Mobilisation générale

Pour cette opération solidaire, de nombreux acteurs locaux du secteur de la presse sont mobilisés. Dans un premier temps, les marchands de journaux de Bretagne, Normandie et des Pays de la Loire volontaires ont sorti de la réserve et donné leurs magazines invendus. Pour la distribution à Gien, les magazines invendus seront d'abord récupérés et triés par le dépôt de presse d'Orléans, où ils sont habituellement détruits.

Cette fois-ci, le dépôt se chargera de disposer les magazines dans des cartons destinés aux hôpitaux. Les colis seront ensuite envoyés au tabac-presse La Chance de Gien, partenaire de l'opération. En fin de chaîne, le personnel soignant du centre hospitalier viendra chercher les magazines avant de les distribuer aux patients.

L'opération respectera évidement les mesures de protection sanitaire en vigueur : gants et masques pour tout le monde et interdiction d'échanger les magazines entre patients au sein de l'hôpital. De quoi redonner le sourire aux malades isolés tout en assurant leur sécurité. 
Pour participer à l'opération
Les acteurs du milieu médical en Centre-Val de Loire peuvent demander à recevoir des dons de magazines en contactant Culture Presse par mail : regionouest@culturepresse.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société presse médias solidarité coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter