Loir-et-Cher : le département équipe les EHPAD et les établissements d'aide à l'enfance de tablettes

Jeudi 16 avril, le conseil départemental du Loir-et-Cher a livré les premières tablettes numériques à destination des résidents d'EHPAD et des jeunes pris en charge dans des établissements d'aide à l'enfance.
52 EHPAD du département seront concernés par la livraison de tablettes numériques
52 EHPAD du département seront concernés par la livraison de tablettes numériques © Eric POLLET / MaxPPP
Si le confinement est une situation pesante pour tout le monde, elle l'est d'autant plus pour les personnes déjà isolées au quotidien. Depuis le début de la crise sanitaire, les visites sont de plus en plus rares dans les établissements d'aide à l'enfance voire impossible dans les structures d'accueil des publics âgés. 

Pour palier une situation de plus en plus difficile au fil des semaines, le conseil départemental du Loir-et-Cher a décidé d'équiper les EHPAD et établissements d'aide à l'enfance de tablettes numériques.

A l'heure actuelle, 52 établissement d'hébergement pour personnes agées dépendantes et 14 centres d'aide à l'enfance se sont manifestés auprès du département pour être intégrés au dispositif. 90 tablettes seront donc distribuées à l'ensemble des établissements demandeurs.  Il y a un mois, trois EHPAD du département avaient déjà reçu des ordinateurs envoyées des Etats-Unis par un généreux donateur anonyme.

Les tablettes du conseil départemental seront paramétrées par des agents afin qu'enfants et seniors puissent discuter avec leurs proches à l'aide d'applications d'appels vidéo, vocaux et de messageries.

Recréer du lien à distance

Si ces tablettes peuvent permettre de se divertir, d'utiliser des jeux ludiques ou de mémoire, elles s'avèrent avant tout indispensables pour garder un lien avec les proches des résidents en période de crise sanitaire.

Depuis le début du confinement, les visites sont effectivement limitées et parfois interdites dans les EHPAD comme dans les établissements qui accueillent des enfants victimes de violence familiale, de conflits familiaux, de carences éducatives ou encore de problèmes comportementaux.

Grâce aux applications d'appel vidéo, ce public déjà très isolé en temps normal pourra retrouver un contact quotidien avec ses proches. Une manière de se parler, mais aussi de se voir qui fait du bien à tous les proches séparés depuis plusieurs semaines.

L'arrivée de ces tablettes vise aussi à rassurer résidents comme familles. La situation sanitaire inquiète en effet les personnes seules, mais pas seulement. Privés de visite durant le confinement, les proches s'interrogent souvent sur la santé des seniors ou enfants accueillis dans les établissements.

Un bon moment passé en famille, même s'il est virtuel, permet donc d'apaiser tout le monde.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société santé covid-19 social éducation