Grève du 5 octobre : des perturbations à prévoir, le point des manifestations en Centre-Val de Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lacroix

C’est le premier grand rendez-vous social de la rentrée. Une journée de grève générale et de manifestations, à l’appel de plusieurs syndicats et organisations de jeunesse. Les revendications tournent autour de la sécurité de l’emploi, des salaires et l’abandon de la réforme retraite.

Les revendications seront nombreuses dans les cortèges qui sont prévus un peu partout dans notre région. Portées par des syndicats, notamment de la fonction publique, qui entendent marquer leur opposition à la réforme des retraites et l’assurance chômage. L’arrêt des licenciements et de la précarisation de l’emploi des jeunes fera aussi partie des revendications, tout comme  la hausse des salaires. Plusieurs secteurs seront touchés. 

L’Education Nationale

Le principal syndicat du primaire, le SNUiPP-FSU appellent les enseignants à la mobilisation. Il faut donc s’attendre à des perturbations, d’autant que l’appel à la grève concerne aussi le personnel municipal qui gère bien souvent les cantines et les centres de loisirs.

La SNCF et les transports urbains

Là aussi des perturbations sont ponctuellement à attendre. La direction de la SNCF affiche les trains en partance sur le site. Rappelons que le mouvement court du lundi 4 Octobre 20h au mercredi 8 octobre 8h. Selon la SNCF, globalement sur l’ensemble du réseau REMI/ REMI express, 9 trains sur 10 seront assurés. Des perturbations ponctuelles (suppressions ou terminus modifiés)  sont à prévoir sur les lignes.

  • Paris/ Chartres/ Nogent le Rotrou
  • Paris ou Chartres/ Châteaudun
  • Chartres Courtalain
  • Tours ou Orléans/ Vierzon/ Bourges ou Nevers
  • Bourges /Montluçon
  • Tours/ Blois Chambord/ Orléans
  • Tours / Loches
  • Tours/ le Mans
  • Châteauroux/ Orléans

La SNCF souligne que tous ses canaux d’information sont mis à jour en temps réel. Enfin, à la gare de Montargis, des délégations de grévistes ont prévu de distribuer des tracts devant le bâtiment pour expliquer leur situation, concernant notamment l’accueil en gare.

Concernant les réseaux de transports urbains, les organisations syndicales du réseau Fil Bleu à Tours ont déposé un préavis de grève pour la journée du mardi 5 Octobre. Le réseau bus sera perturbé. Les lignes 60 à 72, ainsi que la Citadine 1 ne circuleront pas. En revanche aucune perturbation n’est annoncée pour le tramway. L’ensemble de ces informations est à retrouver sur les sites de fil bleu. 

La Poste et les Services publics

Fo, qui avec la CGT participe à ce mouvement, appelle ses adhérents à se joindre au mouvement. Il pourra y avoir des répercussions localement, dans la distribution du courrier, tout comme dans la fonction publique, où l’appel de 5 fédérations pourrait provoquer des perturbations dans l’accueil du public.

L’entreprise AAW (Alvance Aluminium Wheels) sera à la manifestation place de la République à Châteauroux

A l’appel du syndicat CGT de l’entreprise, les salariés sont appelés à faire entendre leurs voix lors de la manifestation du 5 Octobre. L’entreprise, qui est actuellement en redressement judiciaire, et à la recherche d’un repreneur, travaille en chômage partiel depuis plusieurs mois. Actuellement c’est le cas depuis le 25 septembre  jusqu’au 10 Octobre prochain.  Les autres syndicats n’ont pas voulu s’associer à ce mouvement, car le moral des ouvriers est au plus bas. «  C’est vrai que ça fait dix ans que c’est comme ça, on est en redressement judiciaire tous les trois quatre ans, du coup les autres syndicats ne savent plus quoi faire » explique Antony Babarczi, délégué syndical CGT.  La dernière réunion extraordinaire du CSE ( Comité Social et Economique ), le 30 septembre dernier a informé les salariés de la poursuite des négociations entre les deux donneurs d’ordre, PSA et Renault, et les deux repreneurs potentiels, sans pour autant s’engager sur les volumes, condition sine qua non à la poursuite de l’activité. Antony Babarczi, délégué syndical de la CGT pense que le 18 Octobre prochain,  date fixée par le tribunal de commerce de Paris pour le dépôt des offres ne sera pas la dernière : «  Ca va sûrement être encore repoussé parce qu’il y a de la trésorerie jusqu’à fin novembre sur l’entreprise, c’est pour ça, avant le 18 Octobre, on avait envie de faire un mouvement pour montrer qu’on est là, qu’on a envie de garder nos emplois ». Le syndicaliste reconnaît que motiver les salariés dans le contexte actuel n’est pas chose aisée. « Ce n’est pas facile la communication quand on est en chômage partiel. On envoie des mails, des textos, on fait des publications sur les réseaux sociaux, des communiqués de presse, on va voir ce que ça va donner, mais organiser un mouvement sans aller voir les salariés sur leur poste de travail. ».

Enfin dans la région Centre-Val de Loire, nous avons recensé plus d’une quinzaine de manifestations annoncées soit le matin, soit l’après-midi. Elles se dérouleront aux endroits habituels, et pourront bien sûr générer des perturbations de circulation des voitures.

  • Cher

Bourges : 10 h place Séraucourt

Vierzon : 10h Forum République

Saint Amand : 10h30 place de la République

Saint Florent : 10H30 place de la République

  • Eure et Loir

Chartres : 14h30 devant la gare

  • Indre

Châteauroux : 10 h place de la République

Issoudun : 15h centre des congrès les Elysées

  • Indre et Loire

Tours : 10h place de la liberté

  • Loir et Cher

Blois : 14h 30 devant la préfecture

Romorantin : 10 h30 place de la Paix

Vendôme : 11h30 devant la sous-préfecture

  • Loiret

Orléans : 10h30 parvis de la cathédrale

Gien : 10h place Jean Jaurès

Montargis : 10h30 place du Pâtis

Pithiviers : 10h30 devant l’hôpital