Flâneries nocturnes au Clos Lucé, comme un écho aux fêtes royales données par Léonard de Vinci à Amboise

durée de la vidéo : 00h02mn00s
Vendredi 11 et samedi 12 août, à la nuit tombée, les visiteurs vont découvrir la dernière demeure de Léonard et son parc de 7 hectares illuminés de 1000 feux. Jeux de lumière, effets spéciaux et performances artistiques, un clin d'œil à l'incroyable artiste-ingénieur et metteur en scène de fêtes somptueuses qu'était l'illustre occupant du Clos-Lucé. ©Marine Rondonnier/Grégoire Grichois/Sophie Naumovitz/FranceTV

Vendredi 11 et samedi 12 août, à la nuit tombée, les visiteurs vont découvrir la dernière demeure de Léonard et son parc de 7 hectares illuminés de 1000 feux. Jeux de lumière, effets spéciaux et performances artistiques, un clin d'œil à l'incroyable artiste-ingénieur et metteur en scène de fêtes somptueuses qu'était l'illustre occupant du Clos Lucé.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Pour ces flâneries nocturnes, les visiteurs du Clos Lucé sont invités à découvrir à la lumière des bougies LED la demeure de Léonard de Vinci, les galeries du peintre et architecte, mais aussi à s'aventurer dans le parc pour une promenade sous les étoiles.

La part belle est donnée au spectacle vivant grâce à des performances artistiques présentées tout au long de la soirée :

"Avec Tentatives d'approches d'un point de suspension, la compagnie de Yoann et Marie Bourgeois va proposer des numéros de cirque, d'acrobaties, des chorégraphies défiant l'équilibre sur des plateaux tournants, explique François Saint-Bris, président de la Société du Château du Clos Lucé. À l'image, un peu, de Léonard qui étudiait les lois de la mécanique et de la pesanteur."

Chevauchée fantastique avec la Compagnie des Quidams

La visite se poursuit avec la déambulation, la cavalcade, plutôt, des artistes de la Compagnie des Quidams. Les comédiens sont vêtus de costumes baroques excentriques, dont vont surgir des formes gonflables, des chevaux flamboyants de trois mètres de hauteur.

Il était un excellent écuyer, aimait dessiner les chevaux et les disséquait même pour mieux comprendre leur anatomie. Il a eu aussi ce projet de statue équestre pour commémorer la dynastie des Sforza à Milan, avec un cheval qui devait faire 7 mètres de haut ! Ces chevaux illuminés qui dansent devant le Château du Clos Lucé, je pense que Léonard en aurait rêvé !

François Saint-Bris, président de la Société du Château du Clos Lucé

Une atmosphère onirique et poétique que n'aurait pas reniée Léonard, qui organisa au Clos Lucé, jusqu'à sa mort en 1519, de somptueuses fêtes royales en l'honneur de François 1er.