Le Saint Jérôme inachevé de Léonard de Vinci, prêté par le Vatican, accroché au château du Clos-Lucé à Amboise

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Marcel avec AFP

Le Saint Jérôme de Léonard de Vinci, chef-d'oeuvre inachevé du génie toscan, a été accroché mardi dans le château du Clos-Lucé à Amboise (Indre-et-Loire), avant l'inauguration vendredi de l'exposition consacrée à ce prêt exceptionnel des Musées du Vatican.

Ce tableau, oscillant entre dessin et peinture, montre Saint Jérôme, qui a traduit au IVe siècle la Bible en latin lors de sa pénitence dans le désert. Selon les historiens de l'art, le tableau daterait des années 1480.

"Saint Jérôme était un sujet très populaire à l'époque de la Renaissance, incarnant l'union de la religion et de l'humanisme intellectuel. Il est généralement représenté en père de l'Eglise, (...) barbu et penché sur la Bible", a expliqué Barbara Jatta, directrice des Musées du Vatican et commissaire de l'exposition.

Dans cette œuvre, Saint Jérôme apparaît au contraire comme pénitent. Le maître italien le représente agenouillé, imberbe, vêtu de haillons, sans le livre sacré. Seuls sont esquissés son chapeau de cardinal et le crucifix que l'on aperçoit dans un croquis. Le saint tient dans sa main droite une pierre avec laquelle il s'apprête à battre sa coulpe.

Une "œuvre émouvante"

"Dans ce chef-d'œuvre inachevé, Léonard de Vinci dévoile aux spectateurs ses techniques. Cette œuvre vivante nous parle. Sur une partie du tableau, en haut à gauche, Léonard a utilisé une peinture au doigt. On distingue précisément l'empreinte digitale du maître. C'est très émouvant!" a réagi le directeur du Clos-Lucé, François Saint-Bris.

C'est un moment historique pour le Clos-Lucé. Nous célébrons l'universalité et l'immortalité de Léonard dans le lieu même où il vécut, il y a plus de 500 ans! C'est ici, en 1516, que commence l'histoire française des tableaux de Léonard de Vinci. Il avait emmené avec lui les trois chefs-d'œuvre: la Joconde, la Sainte Anne et le Saint Jean-Baptiste, exposés aujourd'hui au Louvre.

François Saint-Bris

"Beaucoup de questions se posent sur cette œuvre de Léonard de Vinci: œuvre de dévotion ? Œuvre pour lui-même ? De commande ? Quel a été son commanditaire ?".

Arrivée sous escorte dans la dernière demeure du génie florentin, le tableau sera visible derrière une vitre blindée, doublée d'un caisson à hygrométrie contrôlée. L'exposition, déjà présentée au Vatican puis à New York en 2019, est prévue jusqu'au 20 septembre.