ANIMAUX. Le Grand Murin, une chauve-souris qu'il faut protéger

Publié le
Écrit par V. Dupouy

Parmi les 36 espèces de chauve-souris présentes en France, le Grand murin se distingue par sa taille imposante, parmi les plus grandes d’Europe !

Les spécialistes apprécient son avant-bras et ses oreilles mesurant respectivement entre 54 et 68 mm et 26 et 31 mm, ces deux critères étant ceux qui permettent de différencier et classer les différentes espèces de chiroptères.

On reconnaît l’adulte Grand Murin avec son dos de couleur gris-brun et son ventre de couleur blanche. Son museau et ses oreilles sont bruns, ses ailes sont larges.

Le Grand Murin, tout comme les autres espèces de chauve-souris, est insectivore. Il est capable de dévorer chaque nuit 50% de son poids en insectes nocturnes : coléoptères, papillons de nuit, moustiques…Il n’est pas rare qu’il parcourt jusqu’à 20 kilomètres pour accéder à ses zones de chasse préférées : les prairies à l’herbe rase, les forêts sans trop de végétation au sol, les champs. Ainsi, par son mode d’alimentation, le Grand Murin, tout comme les autres espèces de chauve-souris, apporte une aide précieuse pour l’homme et les cultures.

La période d’accouplement du Grand Murin se situe en automne et les femelles mettent bas vers le mois de juin. Pour donner naissance à leurs petits, elles se regroupent en colonies de dix à parfois cent femelles qui s’installent le plus souvent dans des combles d’église, de châteaux ou de vielles maisons.

Elles apprécient aussi particulièrement les cavités souterraines naturelles, relativement nombreuses dans la région Centre-Val de Loire. Chaque femelle n’a qu’un seul petit qu’elle élève jusqu’à ce qu’il soit sevré, approximativement autour de ses six semaines.

Entre octobre et avril, les Grands Murins hivernent dans des cavités naturelles (grottes) ou artificielles (mines, tunnels, galeries…) dont la température se situe entre 7 et 11 degrés. Les déranger pendant cette période, au même titre que pendant la période de reproduction, leur est extrêmement préjudiciable.

D’ailleurs, l’espérance de vie du Grand Murin est de vingt ans mais en milieu naturel elle ne dépasse pas 4 à 5 ans. En cause les destructions de leurs sites d’accueil, les éclairages sur les bâtiments publics ou encore les modifications et destructions de leurs zones de chasse.

Pourtant, le Grand Murin, ainsi que les autres espèces de chauve-souris est protégé par la loi du 10 juillet 1976, tout comme son habitat d’ailleurs qui interdit strictement à toute personne "de transporter des chauves-souris, qu’elles soient mortes ou en vie, de les déranger, de les capturer, de les détruire et de les mutiler ou bien encore de les naturaliser".

Il est grand temps de considérer le Grand murin comme animal fragile et utile qu’il est important de protéger !

►  Pour en savoir plus, rendez-vous dans l'émission "Des fourmis dans les jambes" diffusée le dimanche 30 janvier 2022 sur France 3 Centre-Val de Loire et à revoir en Replay dans la page de l'émission.