Bande-dessinée : rencontre avec le dessinateur tourangeau, Étienne Le Roux

Avec une trentaine d’albums à son actif Étienne Le Roux se confronte aussi bien aux comics qu’aux récits de guerres, en passant par la Science-fiction. Rencontre avec l’auteur à son retour d’Angoulême.

"Je reviens d’Angoulême. J’y ai passé de super moments. Le festival, c’est l’endroit où ils sont tous, ceux de la BD. C’est un exercice de sociabilité et cette année, c’était sans enjeu pour moi, un vrai régal. "

Effectivement, le dernier tome des Frères Rubinstein est sorti en juin, le prochain, ce sera en juin 2022 aussi.

La Bd raconte l’épopée de frères juifs d’origine polonaise, Salomon et Moïse. Au fil des albums, leur complicité ne fait que grandir. C’est l’histoire de deux frères très différents, l’un se retrouve dans un camp et l’autre, en prison. L’histoire permet également de parler du fascisme français.

Étienne précise : "je voyais un contraste entre les deux ; un rond et un pointu. Je voulais jouer avec leur apparence. Pour Moïse, je me suis imaginé Daniel Craig à 14 ans, et pour Salomon, c’est le scénariste, Luc Brunschwig."

Illustrateur, scénariste : un auteur tourangeau

Bosseur invétéré, Étienne travaille souvent 10 heures par jour. Biberonné à coup de Franquin et de Jijé, on retrouve le côté caricatural de l'un et le réalisme de l'autre quand il croque ses personnages. Mais l'auteur se revendique aussi de Corben et surtout de Moëbius qu'il adore.

Repéré jeune par ses pairs pour ses talents de dessinateur, Étienne est autodidacte. L'artiste utilise une incroyable technique picturale et narrative.

À Tours, il dirige  un atelier de dessin qu'il a monté en compagnie d'autres dessinateurs.

J’ai inventé une forme de micro studio avec des assistants à Tours alors il nous faut du travail pour travailler plus vite et Luc m’a passé un scénario qu’il avait du mal à sortir et avec mes relations, j’ai pu lui trouver un éditeur et nous ça nous fait du travail.

Étienne

La série fera 19 tomes en tout. Et quand on demande à Étienne, si ces histoires historiques sont loin de l'univers qu'il affectionnait, il glisse : "au départ, je voulais faire comme les autres de l’héroïque fantasy…Et puis j’ai pris du plaisir à travailler à partir de documentation. Le réel est génial. Je me confronte à un nouveau champ à apprendre : comment on se chauffe, comment on mange, et je dois dessiner les objets qui existaient. C’est moins frustrant. Là, je ne suis plus figé par mon imaginaire, qui hélas, n’est pas aussi grand que je l’espérais." 

De futurs projets

Étienne Le Roux travaille également sur un nouveau projet qui verra jour en 2023."Là, ça sera au 18e siècle, et ça se passera entre la France et les EU, encore un pan de l’histoire à comprendre. Le scénariste Jordan Meschner, le créateur de Prince of Persia… Le Spielberg des jeux vidéo. Le projet me plaît bien… "

Et comme il n’en a jamais assez, Etienne travaille aussi pour Fluide Glacial, sa récréation, deux à trois pages. "Je suis dans une belle position, ils me laissent libre !"