Chinon : la Batoude, l’auto-école solidaire qui facilite l’accès au permis de conduire

Suivez l'idée à Chinon, une auto-école permet aux plus précaires de passer le code et le permis de conduire grâce à un suivi vers la réinsertion sociale et à des tarifs avantageux.

C’est le 3 juillet 2017 que la Batoude, l’auto-école solidaire de Chinon, a vu le jour.

Sabrina Blais, animatrice d'auto-école, nous explique le concept :

Deux raisons ont présidé à la création de cette structure : « On s’est rendu compte que le taux de chômage des personnes en difficulté était cinq points plus élevé que la moyenne du département », relate Gaëtan Thareau, prédisent de l’association La Batoude.

Et puis, il y a eu la rencontre avec une monitrice qui avait cette idée de créer une auto-école solidaire, ça a été un déclic. Parce qu’avoir le permis est une porte d’entrée vers le marché de l’emploi. Ici, dans le chinonais, il y a beaucoup d’emplois saisonniers, dans le maraîchage notamment, mais il faut une voiture pour y aller.

Gaëtan Thareau


Fort de cette idée, Gaëtan Thareau, entouré d’une équipe de bénévoles, mène une étude de faisabilité avant l’ouverture : « En deux mois de temps, on a eu 60 réponses de personnes qui étaient intéressées par le projet. Et parmi ces personnes, qui n’avaient donc pas le permis, certaines conduisaient quand même, parce que c’était nécessaire pour qu’elles puissent travailler ». Puis vient la période d’observation dans une autre auto-école solidaire, à Saint-Étienne. Enfin, le projet est lancé à Chinon.


Aujourd’hui, environ 70 personnes sont en cours de formation à la Batoude. « Ici, il y a aussi un suivi individualisé des élèves, nous ne sommes pas qu’une auto-école, nous faisons aussi du social, notamment sur les montages de dossiers financiers, des aides que peuvent obtenir les candidats mais dont ils n’ont pas connaissance », souligne Gaëtan Thareau.


Pour cette année 2021, La Batoude a un nouveau projet, celui de trouver un deuxième moniteur d’auto-école « Ce qui permettrait de présenter plus de candidats au permis de conduire, puisque le nombre de places est fonction du nombre de moniteurs ».

Le Saviez-vous ?

Le passage du code et de la conduite représente un coût de 1 800 euros en moyenne. Un chiffre qui peut facilement dépasser les 2 000 euros en cas d’échec.

CARTE INTERACTIVE. D'autres initiatives dans la région Centre-Val de Loire