Coronavirus : l’Indre-et-Loire propose l’analyse de 1 000 tests Covid-19 par jour par un laboratoire vétérinaire

Le laboratoire interdépartemental Inovalys pourrait analyser jusqu'à 1 000 tests de dépistage Covid-19 par jour. / © Thierry LINDAUER / MaxPPP
Le laboratoire interdépartemental Inovalys pourrait analyser jusqu'à 1 000 tests de dépistage Covid-19 par jour. / © Thierry LINDAUER / MaxPPP

L'Etat a donné son accord ce 3 avril. Quatre départements, dont l’Indre-et-Loire, vont pouvoir mettre à disposition leur laboratoire vétérinaire et de biologie Inovalys pour analyser jusqu’à 1 000 tests de dépistage Covid-19 par jour.

Par Barbara Gabel

Nous avons quelques jours d’avance par rapport à la région Grand-Est et l’Ile de France... Préparons-nous avant que la vague n’arrive ici !

Le 25 mars, Jean-Gérard Paumier, président du Conseil départemental d’Indre-et-Loire, avait co-signé aux côtés des présidents de Sarthe, Maine-et-Loire et Loire-Atlantique, une lettre adressée au ministre de la Santé, Olivier Véran, afin de mettre à disposition le laboratoire interdépartemental Inovalys pour les tests de Covid-19. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a accepté leur "participation à l'effort national" ce vendredi. 
 
La laboratoire vétérinaire et de biologie Inovalys “dispose des équipes, des compétences et des matériels pour effectuer des analyses de biologie moléculaire (PCR) en grande quantité, de l’ordre de 1 000 tests Covid-19 par jour”, peut-on lire dans la lettre.

Ces tests seront notamment analysés dans le laboratoire Inovalys de Parçay-Meslay, au nord de Tours, en lien avec le CHRU de Tours


Des tests destinés aux cas suspects en première ligne

L’objectif : proposer systématiquement ces tests aux personnels en première ligne qui font l’objet d’une suspicion de contamination. En effet, aujourd'hui, si une personne présente des symptômes du Covid-19 sans gravité, elle est renvoyée à son domicile.

À ce train-là, on va rapidement affaiblir les équipes en première ligne sur le front ! 

fustige le président du département. Personnels soignants, employés en Ehpad, pompiers, et autres personnes exposées, seront ainsi prioritaires pour être dépistés.

Confronté à plusieurs crises sanitaires ces dernières années (peste porcine, tuberculose bovine, fraude à la viande de cheval, etc.), le laboratoire Inovalys se propose ainsi d'intervenir en complément du travail des CHU et des laboratoires privés.
 

 

1 million de masques commandés par le département

Autres mesure pour lutter contre l'épidémie du coronavirus, le département d'Indre-et-Loire a annoncé ce jeudi  26 mars l'ouverture de deux centres dédiés aux patients présentant les symptômes du Covid-19 (à Joué-lès-Tours et dans le quartier des Fontaines de Tours), mais également une commande d'un million de masques, dont 75 % de masques chirurgicaux et 25 % de masques FFP2.

Face à la trop faible quantité de stocks disponibles, 23 500 masques sont distribués en urgence ce 26 et 27 mars dans différents Ehpad, établissements pour personnes handicapées, protection de l’enfance, aide à domicile, résidences seniors, etc.

Selon le président de département, plus de masques, plus de centres de dépistage en amont, et plus de tests Covid-19 “pourraient permettre de lisser cette fameuse courbe d’augmentation de l’épidémie”.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus