Covid-19 : une élève contaminée à Saint-Avertin, mais l'école devrait rester ouverte

Une élève de CM2 de l'école élémentaire Les Grands Champs à Saint-Avertin en Indre-et-Loire, a été testée positive au Covid-19. Les trois autres enfants de sa classe, ainsi que l'enseignante, ont été placés en quatorzaine. L'école devrait rester ouverte.



 
Ecole élémentaire Les Grands Champs à Saint-Avertin en Indre-et-Loire
Ecole élémentaire Les Grands Champs à Saint-Avertin en Indre-et-Loire © Capture Google view

"On a fait tout ce qu'il fallait. Je ne maintiendrais pas une école ouverte, si je n'étais pas certain que la sécurité de tous est assurée"

Laurent Raymond, le maire de Saint-Avertin, a décidé conjointement avec la Direction académique et l'Agence régionale de santé du Centre-Val de Loire de laisser l'école Les Grands Champs ouverte, malgré la détection d'un cas Covid-19 parmi les élèves.

"L'enfant est venue en classe jeudi et vendredi dernier. Elle n'a participé, ni au temps de restauration scolaire, ni à l'accueil périscolaire. Les autres élèves de l'école n'ont pas été en contact avec elle, excepté ses camarades de classe," argumente le maire, joint par téléphone ce vendredi matin. 

Cette élève de CM2 a été testée positive au Covid-19, dans le cadre d'un dépistage dans sa sphère privée. Elle ne présentait aucun symptôme. " Les trois autres élèves de sa classe et son enseignante ont été placés en quatorzaine," explique l'édile. 

Il poursuit : "Nous avons un protocole sanitaire très rigoureux. Les toilettes, par exemple, sont désinfectées après le passage de chaque groupe-classe. Je ne suis pas inquiet. Mais il faut être vigilant et réactif". 
 

Un étude de la situation réalisée par de l'Agence régionale de santé et du médecin conseiller technique de la Direction académique

Le médecin conseiller technique de la Direction Académique et l'Agence régionale de santé se sont rendus sur place. Après avoir analysé la situation, ils confirment :

" L'école reste ouverte, dans la mesure où l'application du protocole sanitaire a permis d'éviter tout brassage entre groupes d'élèves, et que les autorités municipales font réaliser un nettoyage minutieux de l'ensemble des locaux plusieurs fois par jour." 
   

Le syndicat enseignant Snuipp va se rapprocher de l'équipe enseignante

"C'est la première fois que cela arrive en Indre-Loire. La fermeture d'une seule classe est une des quatre mesures autorisées par le ministère. Nous espérons que les procédures de nettoyage et de distanciation sociale ont bien été respectées." 

Paul Agard est le représentant du Snuipp-FSU d'Indre-et-Loire (Syndicat national unitaire des professeurs des écoles).

Son syndicat va se rapprocher de l'équipe enseignante de l'école Les Grands Champs pour s'assurer que le protocole sanitaire a été respecté.

"C'est très compliqué de s'assurer que toutes les mesures de ce protocole sanitaire sont prises en compte. Le principe de précaution voudrait qu'on ferme l'école. Mais cette décision est prise de façon collégiale entre l' Education nationale, la mairie et l'Agence régionale de santé. S'ils décident de laisser l'école ouverte, on ose espérer qu'ils savent ce qu'ils font. Ils prennent leurs responsabilités". 
 

Le maire de Saint-Avertin, Laurent Raymond, annonce qu'il se donne jusqu'à lundi pour officialiser la réouverture de l'école : "Nous devons nous assurer qu'il n'y a pas d'autres cas contacts possibles dans les autres classes. En attendant, on communique beaucoup avec les familles pour les rassurer. Il est hors de question de mettre en danger qui que ce soit. " 
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation