• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Incendie chez Proludic à Vouvray : élan de solidarité pour les 150 personnes au chômage technique

Incendie chez Proludic à Vouvray : élan de solidarité pour les 150 personnes au chômage technique
Mardi 21 mars, peu après 22 h, un feu s’est déclaré dans l’un des bâtiments de l’entreprise Proludic en Indre-et-Loire. Les dégâts sont énormes. 150 personnes se retrouvent au chômage technique.  - France 3 centre-VDL - C. Chapiotin, I. Racine

A Vouvray, les salariés de Proludic, spécialisée dans l'aménagement d'aires de jeux extérieurs, se sont retrouvés ce mercredi matin devant l'établissement ravagé par les flammes dans la nuit de mardi. 150  personnes sont au chômage technique dans l'immédiat.

Par Fabienne Marcel

Devant l'ampleur du sinistre, le choc et la tristesse dominent chez les salariés de Proludic, désormais au chômage technique. 3000 m² d'entrepôts sont partis en fumée avec l'incendie de mardi soir, dont toute l'unité de production et le parc machine d'une valeur de 2 millions d'euros.
Les pompiers maintiennent la surveillance autour de l'établissement, en grande partie ravagé par les flammes. Alertés à 22h mardi 21 mars, une première équipe a lutté toute la nuit. Une autre a pris le relais en matinée pour sécuriser les lieux au maximum.

La salle informatique n'existe plus, même si une partie du bâtiment administratif a pu être sauvée. Présente au moment des faits, la maire de Vouvray, Brigitte Pineau est venue avec d'autres apporter son soutien aux salariés. 

On a mis en place une cellule de crise avec la préfecture, la région et la communauté de communes pour accomagner les salariés dans leurs démarches.  

Elan de solidarité  

Le plus urgent pour l'entreprise : relancer le système informatique et la connexion au réseau professionnel. Certains services hors fabrication, pourraient être relancés dès la semaine prochaine par le biais notamment d'un bel élan de solidarité. Six bâtiments dans le secteur de Tours Nord seraient susceptibles d'accueillir provisoirement l'unité de fabrication de Proludic afin que l'activité soit relancée dans les plus brefs délais, 3 mois maximum.

A lire aussi

Sur le même sujet

Agathe Fournigault : "Le Grenelle des violences conjugales de Marlène Schiappa ? Une supercherie !"

Les + Lus