Indre-et-Loire : classes, crèche et accueil périscolaire fermés pour cause de cas de coronavirus

Trois jours après la rentrée, des classes ont déjà dû être fermées pour cause de cas de coronavirus. C’est le cas en Indre-et-Loire où deux classes ainsi qu'une crèche et un accueil périscolaire ont été fermés.

Dans la commune de Veigné en Indre-et-Loire, dans l'école élémentaire des Varennes, une élève de CM2 est revenue de vacances avec le coronavirus dans ses bagages. Les 32 élèves de sa classe ont été mis en quatorzaine jusqu’au 17 septembre et donc pour eux, c’est retour à la maison avec des cours et des classes virtuelles. Les parents concernés par cette situation ont dû modifier leurs plannings pour garder les enfants à la maison..

Une situation prévisible

Pour l’équipe municipale qui gère la crise avec les services de l’Education Nationale et ceux de l’Agence Régionale de Santé, la situation était prévisible :

On s’attendait à une telle situation : les distances physiques entre les enfants ne sont pas aussi bien respectées que lors du déconfinement en mai dernier parce que tous les enfants sont présents dans les établissements scolaires. Mais on fait le maximum pour désinfecter et entretenir les locaux.

Christelle Ferry directrice générale des service. mairie de Veigné (37)


A Monts, toujours en Indre-et-Loire, ce sont 57 élèves de grande de section de l’école maternelle qui ont été placés à l’isolement car trois enseignants ont été testés positifs à la Covid 19.
A St-Pierre-des-Corps, c’est une crèche qui a dû être fermée car un enfant s'est révélé positif.
Un accueil périscolaire a également été suspendu après le cas positif d’un adulte.
 
Au niveau national, 22 établissements scolaires et une centaine de classe ont été fermées.
9 000 nouveaux cas de coronavirus sont recensés depuis ce vendredi 4 septembre.

Quelles sont les procédures mises en œuvre en cas d’élèves positifs dans les écoles, collèges et lycées ?

Le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer l’a encore évoqué à Châteauroux mardi dernier : tout sera fait pour que la fermeture d’une école, d’un collège ou d’un lycée soit l’ultime solution retenue. Le gouvernement l'assume : les décisions seront prises au cas par cas, selon s'il y a suspicion ou cas avéré.

S'il y a suspicion, on isole

S’il s’agit d’une suspicion de covid, un élève ou un adulte qui présente des symptômes grippaux dans l’établissement scolaire sera placé à l’isolement dans l’école, pour les élèves ce sera dans l’infirmerie. Les parents seront prévenus pour organiser le retour au domicile avant la prise d’un avis médical. Le résultat de cet avis devra être transmis au chef d’établissement pour permettre, ou non, le retour de l’élève ou de l’adulte.

Quand il s’agit d’une infection au Covid-19 après un test PCR

En cas d’une infection Covid avérée (test PCR positif ), il faut alerter l’établissement scolaire qui sera chargée d’établir la liste des cas contacts à risques élevés. A partir de ce moment les décisions à prendre et la mise en œuvre des procédures sont d’abord de la responsabilité de l’Agence Régionale de Santé. C’est l’ARS, en lien avec les services de santé scolaire, qui indiquera à l’établissement quelles sont les personnes qui devront respecter un délai d’éloignement, fixé par le médecin, avant le retour à l’école.

Bien entendu, pour les élèves placés en quatorzaine, un dispositif de suivi scolaire sera mis en place en utilisant les outils numériques de l’Education Nationale.

Et les élèves internes ?

C’est un peu la même procédure. L’interne, que ce soit une suspicion ou une infection au Covid, devra quitter l’établissement, mais l’internat ne fermera pas entièrement. Seuls les espaces communs seront restreints, tout comme les sorties des internes et les mesures de distanciation physique et de désinfection seront scrupuleusement respectées pour bloquer la transmission.

Si un foyer ou un cluster se développe, ce sera la fermeture

Si un cluster se développe, la fermeture de classe ou d’école sera décidée par la Préfecture et le Rectorat après avis de l’Agence Régionale de Santé,

 
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité