Indre-et-Loire : un homme meurt d’un tir de fusil à pompe, le caractère accidentel étudié

Un homme de 30 ans a été mortellement touché par un tir de fusil à pompe. / © Joël Philippon - MaxPPP
Un homme de 30 ans a été mortellement touché par un tir de fusil à pompe. / © Joël Philippon - MaxPPP

Un homme de 30 ans est décédé d’un tir de fusil à pompe, vendredi 28 février, à La Riche (Indre-et-Loire), dans la périphérie de Tours. Deux hommes, qui plaident le tir accidentel, ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Par P.P.

Les faits ont eu lieu dans la soirée du vendredi 28 février à la Riche (Indre-et-Loire), dans la périphérie de Tours. Un homme de 30 ans a été mortellement touché par un tir de fusil à pompe, à l'appartement de l'un de ses deux amis présents.

Le procureur de la République de Tours, Grégoire Dulin, explique que la compagne de la victime, qui était "a priori au téléphone" avec lui au moment du tir, s'est alors rendu au domicile de l'ami.

Elle y trouve porte close, passe par le balcon de l'appartement au rez-de-chaussée, découvre le corps sans vie et appelle les secours. Les deux individus seront arrêtés par la police plus tard dans la soirée, après être revenus sur les lieux.
 

Des analyses en cours pour détecter d'éventuels stupéfiants


Le procureur a ouvert une information judiciaire et les deux trentenaires ont été mis en examen dimanche pour meurtre, modification d’une scène de crime et détention d’une arme soumise à autorisation de catégorie B puis placés en détention provisoire.

La Police judiciaire de Tours s’est saisie des faits, et la suite de l’enquête s’intéressera particulièrement à l’intentionnalité du tir.

"Dans l’interrogatoire, ils soutiennent que c’est un tir accidentel", explique le procureur, qui précise qu’une analyse de stupéfiants est en cours, alors que les tests d’alcool effectués se sont avérés négatifs. Les deux hommes étaient inconnus des services de police.
 

Sur le même sujet

Les + Lus