Indre-et-Loire : la première académie pour aides à domicile fait sa rentrée à Loches

En pleine crise sanitaire, une première promotion d'aides à domicile fait sa rentrée, ce mardi 10 novembre. C'est la toute première académie du genre en Touraine. L'Association d'aide à domicile en milieu rural lance sa formation diplômante dans un secteur essentiel jusqu'ici en pénurie.
L'Indre-et-Loire est en pénurie d'aides à domicile depuis plusieurs années
L'Indre-et-Loire est en pénurie d'aides à domicile depuis plusieurs années © FTV
En cette période d'épidémie et de confinement, les aides à domicile sont plus que jamais nécessaires pour créer du lien avec les personnes âgées ou fragiles. Elles sont 1200 en Touraine à être aux côtés des plus dépendants. Les aides à domicile sont en première ligne de la crise sanitaire.

Une nouvelle formation diplomante pour auxiliaire de vie vient justement de débuter, ce mardi 10 novembre à la maison familiale rurale (MFR) de Loches, en partenariat avec l'Association d'aide à domicile en milieu rural (ADMR 37). Une académie unique en Touraine, un territoire en manque cruel d'aides à domicile. 
 

On a voulu amener la formation aux apprenants plutôt que leur demander de se déplacer à Tours, par exemple. Il y a ici des besoins de professionnels de terrain, et des personnes qui sont déjà en emploi et qui avaient besoin d'acquérir des compétences techniques.

Christelle Marrech-Chadenas, formatrice

Le premier confinement a révélé des vocations


Une première promotion de 10 femmes de 25 à 40 ans a fait sa rentrée ce mardi. Elles viennent de Montrésor, Ligueil, Le Grand Pressigny, Descartes, Yzeure-sur-Creuse ou Loches. La plupart étaient sans emploi. Pour certaines, le confinement de mars dernier a fait l'effet d'une révélation professionnelle, selon Christelle Marrech-Chadenas, responsable de la formation. "Certaines d'entre elles sont en reconversion. Cette occasion a révélé des vocations, l'envie d'aller aider et de participer à leur échelle", estime la formatrice. 
 
La formation se déroule en six mois, en apprentissage. Certaines des apprenties ne sont pas qualifiées, d'autres exercent déjà leur métier et suivent la formation pour obtenir un diplôme : le titre professionnel d'Assistant de vie aux familles (TP ADVF). 

Un diplôme reconnu par l'Etat

Les apprenties sont embauchées par l'ADMR 37, dans une antenne locale, qui leur promet un CDI si tout se passe bien. La formation leur permet, dans les deux ans, de prétendre à un diplôme d'Etat d'Accompagnant éducatif et social (DEAES).

"Cela fait presque un an qu'on travaille sur ce projet, c'est beaucoup de travail et d'incertitudes, à l'image des auxiliaires de vie ! Elles montrent une telle ténacité, une telle volonté et une telle motivation. Elles ne se découragent jamais et elles s'accrochent", conclut Christelle Marrech-Chadenas.

Une dizaine de nouvelles aides à domicile seront ainsi disponibles immédiatement sur le département, avec peut-être, si le système fonctionne, une nouvelle promotion l'année prochaine.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société santé