Indre-et-Loire : trois noyades d'enfants en moins de 24h, le secrétaire d'Etat à la Famille appelle à la vigilance

Les noyades causent environ un millier de décès par an à travers toute la France. 3 enfants ont connu ce sort tragique lundi 27 juillet. 

Un secouriste surveille un plan d'eau - Photo d'illustration
Un secouriste surveille un plan d'eau - Photo d'illustration © L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
"Quelques instants malheureusement suffisent". Ce sont les mots d'Adrien Taquet, le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles, lors d'une visite de remerciement aux pompiers et gendarmes à Fondettes. Trois enfants sont morts par noyade en moins de 24h dans l'Indre-et-Loire, dans la journée du lundi 27 juillet. 

Selon le procureur de la République de Tours, Grégoire Dulin, deux frères âgés de 3 et 6 ans se sont noyés dans une piscine privée à Saint-Antoine-du-Rocher. Les deux enfants, vivant à Paris, ont échappé à la surveillance de leurs grands-parents quelques secondes. Ils sont alors montés sur des bouées avant de tomber à l'eau, alors que la piscine, récemment rénovée, était en phase de remplissage. Les adultes présents n'ont rien entendu, en raison du bruit de la pompe de remplissage.
 
Quelques heures plus tard, un enfant de six ans avait disparu au Lac du Val Joyeux, à Château-la-Vallière, lors d'une sortie organisée par son foyer social. 

La noyade, première cause de mort accidentelle


"Il faut que les adultes assument leurs responsabilités d'adultes et aient cette vigilance de tous les instants, en ayant toujours les yeux sur les enfants, quand les enfants se baignent. Que ce soit dans un cadre privé, ou dans le cadre d'une sortie", a insisté le secrétaire d'Etat. "Nous devons, nous, pouvoirs publics, mener des actions d'éducation à la baignade", a-t-il conclu, en référence au programme d'aisance aquatique lancé par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. 

A l'origine d'un millier de décès par an, les noyades sont la première cause de mort accidentelle des moins de 25 ans, selon la dernière enquête de Santé publique France menée au cours de l'été 2018. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers noyade
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter