Joué-lès-Tours : Solidarauto37, victime de son succès a besoin de dons

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrille Dudon avec FM
Solidarauto, le garade solidaire de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire)
Solidarauto, le garade solidaire de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) © F3CVDL

Solidarauto est un garage solidaire avec l'objectif de proposer à la vente des véhicules d'occasions, aux personnes les plus modestes. Cette mobilité est essentielle pour rapprocher ce public de l'emploi. 65 % des béneficiaires sont des femmes, souvent seules, avec des enfants à charge. 

Solidarauto est un garage solidaire ouvert depuis juin 2018 à Joué-les-Tours. L'association récupère et répare des voitures données par des particuliers, des institutions ou des entreprises. Ces véhicules sont ensuite vendus, sous condition de ressources, à des gens qui ont besoin d'une voiture pour travailler, par exemple.

Un demandeur d'emploi sur trois a déjà refusé une offre en raison d'un problème de mobilité

L'objectif de la structure est de permettre aux plus modestes d'acquérir une voiture pour accéder à l'emploi. 60 véhicules sont ainsi remis en état et contrôlés avant d'être proposés à la vente. En ce moment, l'association fait appel aux dons, car son objectif serait de proposer, à terme, 100 véhicules par an. 

Environ une voiture sur trois est réparée. Les autres, trop abîmées, sont vendues à la casse. "On a besoin de récupérer un grand nombre de véhicules pour pouvoir faire un vrai tri, garder vraiment que les meilleurs. En gros on garde vraiment que 30 %, et après on les remet en vente à des publics qui ont des difficultés financières. Le problème c'est qu'on croule sous la demande et à l'heure actuelle, on n'a pas assez de véhicules d'occasion donnés à l'association pour faire face à la demande de tous les jours", explique Guillaume Florenson, directeur de solidarauto.

80 % des véhicules sont donnés par des particuliers. L'avantage est qu'en retour de ce don, ils bénéficient d'une réduction fiscale. Une fois remis en état, ces véhicules sont vendus entre 2 et 3 000 euros, exclusivement à des personnes financièrement fragiles. Ce garage solidaire propose également à ses clients des réparations, à moindre coût. C'est le cas de Valérie qui, avec son propre véhicule, doit se rendre sur son lieu de formation "J'ai été réorientée ici dans le cadre d'une reconversion pro, c'était plus accessible financièrement, pour les personnes en recherche d'emploi", témoigne-t'elle. Reconnaissante, elle sait qu'ici, aucuns frais supplémentaires ne seront engagés sur son véhicule. 

► Voir le reportage de Cyrille Dudon et Hermine Costa.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.