Masques FFP2 : le conseil départemental d'Indre-et-Loire va en distribuer 11 000 dans les collèges

Publié le
Écrit par Bertrand Mallen
Les masques FFP2 ne seront pas distribués aux enseignants par l'Éducation nationale, a annoncé le ministre Jean-Michel Blanquer
Les masques FFP2 ne seront pas distribués aux enseignants par l'Éducation nationale, a annoncé le ministre Jean-Michel Blanquer © SWEN PFÖRTNER / DPA

Le conseil départemental d'Indre-et-Loire a annoncé ce 3 janvier que les 54 collèges de Touraine seraient dotés de 11 000 masques FFP2 destinés aux personnels les plus vulnérables ou à risque.

Le protocole sanitaire annoncé à la veille de cette rentrée 2022 par le ministère de l'Éducation nationale a commencé à être mis en place dans les établissements scolaires ce 3 janvier. Concernant les précieux masques FFP2, les plus efficaces pour éviter d'être contaminé par le covid-19, le ministre de l'Éducation nationale a déclaré qu'ils ne seraient pas distribués aux enseignants car "depuis le début de la crise sanitaire, les enseignants font partie des catégories professionnelles les moins contaminées par la covid-19".

Des masques pour les enseignants et les personnels administratifs et techniques

Qu'à cela ne tienne, en Indre-et-Loire, le conseil départemental, qui disposait de stocks de masques, a pris les devants et annoncé ce 3 janvier la livraison de 11 000 masques FFP2 à destination des personnels, enseignants y compris. "D’ici ce jeudi 5 janvier, les collèges de moins de 400 élèves seront livrés de 150 de ces masques et les collèges de 400 élèves ou plus en recevront 250", indique le Département dans un communiqué.

Cette dotation exceptionnelle d’amorçage sera mise à disposition des principaux de collèges dans l’attente d’une dotation de l’État, qui nécessite un délai minimum d’organisation nationale.

Conseil départemental d'Indre-et-Loire

L'objectif : "assurer dès cette semaine une protection renforcée aux personnels des collèges (enseignants, personnels administratifs et ATTEE) présentant des fragilités ou des facteurs de risques particuliers". Dans chaque établissement, la dotation sera attribuée individuellement sous l'autorité du principal, avec sans doute pour priorité les personnes à risque.

Du côté des syndicats enseignants, la FSU s'est réjouie par la voix de Paul Agard, secrétaire départemental SNUipp-FSU, d'une "très bonne nouvelle" pour ses collègues du secondaire. "Généraliser la distribution de masques FFP2 est une demande forte de la FSU", rappelle le syndicaliste, qui voit dans le geste du conseil départemental un pas dans la bonne direction.

Le taux d'incidence explose en Centre-Val de Loire

L'Éducation nationale en revanche, qui a fourni des masques en tissu et des boîtes de test en septembre, est "prise en défaut" selon le syndicat puisque le Département aidera à la protection non seulement de ses propres personnels, mais aussi à celle des enseignants, qui dépendent normalement de l'État.

De la même manière, dans le primaire, l'Éducation nationale et les mairies sont prises dans un "ping-pong" pour savoir qui paiera les capteurs de CO2 utilisés pour déterminer le bon renouvellement de l'air dans les classes. Ces annonces interviennent alors que le taux d'incidence a bondi en Indre-et-Loire pour dépasser les 1000 cas pour 100 000 habitants au 31 décembre selon Covidtracker, un record absolu depuis le début de la pandémie.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.