Nouveauté touristique : parcourir la Loire tourangelle, en bateau, dans un arbre et dans l'assiette

"La Loire au bout des branches" est une nouvelle aventure ligérienne proposée par l'office du tourisme Tours Métropole et l'association La Rabouilleuse. Une immersion dans la vallée de la Loire qui intégre ballade en bateau, grimpe d'arbre et pique-nique ligérien.

Voyage au pays de la Loire, entre navigation, grimpe d'arbre et dégustation
Voyage au pays de la Loire, entre navigation, grimpe d'arbre et dégustation © France Télévision Nathanaël Lemaire
Quand le soleil se fait plus doux et révèle les mille couleurs du fleuve, le rendez-vous au port de Rochecorbon (37) est déjà une promesse de douceur tourangelle. Même le bois patiné de la toue sablière qui vous embarque, se fait caresse pour tout ce temps passé en climat ligérien. Le nom du bateau, la Sybille est en soi une promesse d'odyssée antique. D'ailleurs, ici, point de moteur pétaradant et polluant, mais une grande voile blanche comme jadis, et le geste ancestral du bourdeur (utilisation d'un grand bâton pour manœuvrer). On glisse, on vole sur les eaux paisibles d'une Loire estivale à la recherche d'une île pleine de promesse. De longues cordes colorées, lovées sur le pont annonce la quête du voyage: la grimpe d'arbre. 
 
Au soleil couchant, au fil de l'eau, une expédition à coté de chez soi
Au soleil couchant, au fil de l'eau, une expédition à coté de chez soi © France télévision Nathanaël Lemaire
Une toue sablière transporte les passagers du soir
Une toue sablière transporte les passagers du soir © France Télévision Nathanaël Lemaire
La Loire nous portera...
La Loire nous portera... © France Télévision Nathanaël Lemaire
Moment de convivialité embarquée
Moment de convivialité embarquée © France Télévision Nathanaël Lemaire
Une grimpe douce qui ne laisse aucune trace
Une grimpe douce qui ne laisse aucune trace © France Télévision Nathanaël Lemaire
La technique de "la grimpe d'arbre" accessible à tous
La technique de "la grimpe d'arbre" accessible à tous © France Télévision Nathanaël Lemaire
A 25 mètres de hauteur, même pas peur
A 25 mètres de hauteur, même pas peur © France Télévision Nathanaël Lemaire
Au-dessus de la forêt alluviale
Au-dessus de la forêt alluviale © France Télévision Nathanaël Lemaire
Retour sur la Sybille
Retour sur la Sybille © France Télévision Nathanaël Lemaire
Elsa, la cheffe tourangelle a apporté le pique-nique à bord
Elsa, la cheffe tourangelle a apporté le pique-nique à bord © France télévision Nathanaël Lemaire
Les lumières de la Loire au soleil couchant comme décor
Les lumières de la Loire au soleil couchant comme décor © France télévision Nathanaël Lemaire
batelier et moniteur de grimpe d'arbre, Samuel vous ramène au port en silence
batelier et moniteur de grimpe d'arbre, Samuel vous ramène au port en silence © France Télévision Nathanaël Lemaire


Pour utiliser cette technique douce d'élévation, il faut trouver un arbre solide au port large et haut. Ce soir-là, ce sera un grand chêne sur l'île de la Métairie. Comme des bras tendus, ses hautes branches accueillent les apprentis grimpeurs.
Un câlin à l'écorce du grand chêne, le premier contact
Un câlin à l'écorce du grand chêne, le premier contact © France télévision Nathanaël Lemaire

 La grimpe se fait au bout d'une corde, à la seule force des bras et des jambes. À chacun son rythme, à chacun son style, mais tout le monde y arrive. La technique des nœuds autobloquants vous enmène au sommet de l'arbre.
Embarquement pour les cimes
Embarquement pour les cimes © France Télévision Nathanaël Lemaire
 Les feuillages de la forêt alluviale dépassés, le soleil horizontal reprend ses droits. À la cime de l'arbre, une lumière rasante donne un relief ciselé à toute la vallée de la Loire. Le privilège du grand chêne qui toise le fleuve est aussi le vôtre, le temps d'une escale à la cime de votre poteau. À 20 ou 30 mètres de haut (pour les plus téméraires) le travail d'érosion du fleuve royal dans le calcaire devient une évidence. À hauteur du coteau, percé d'habitats troglodytes, au-dessus du miroir courant de l'eau qui "méandre", avec la forêt sous les pieds, vous avec la vallée de la Loire en coupe réglée comme dans un livre de géologie. Sauf que vous êtes dedans. Sur l'eau, ou dans l'arbre, l'homme ainsi suspendu prend une dimension ligérienne. La ballade au soleil couchant devient une aventure en terre exotique. La Loire pourtant si proche, n'a jamais été aussi intime. Oubliés les digues, les voitures, les ponts. La Loire est un continent qu'il s'agit d'explorer, de défricher pour la première fois. À l'idée d'être le premier à s'aventurer au sommet du grand chêne par la face nord, on se sent explorateur au long cours.
Du bon, du local, du bio, du sauvage, c'est Kalika
Du bon, du local, du bio, du sauvage, c'est Kalika © France Télévision Nathanaël Lemaire

 De retour d'expédition ligérienne, sur le bateau, nous attend Elsa et son pique-nique aux herbes de Loire. Elsa, cheffe tourangelle, a la passion de la cueillette des plantes sauvages. Des herbes incroyables qui poursuivent l'aventure dans le goût. C'est la Loire, patrimoine mondial de l'UNESCO qu'elle incorpore dans ses préparations culinaires. C'est la Loire devenue décor et nourriture qui s'offre à l'appétit des aventuriers à travers le travail du traiteur bio Kalika. Le pique-nique est accompagné de quelques bouteilles des vins bio du Val de Loire. Le retour en bateau à la nuit tombante permet de constater que le ballet des sternes a été remplacé par celui des chauve-souris. C'est aussi l'heure du repas du castor. Il fait presque nuit noire, les étoiles sont dans l'eau. Leur reflet ondule légèrement sur une nappe bleu nuit. Les lumières latérales d'une guinguette annoncent le retour à la civilisation. Le dépaysement est total entre navigation, grimpe et repas. De retour au port, on a le sentiment d'un voyage au bout du monde qui s'achève. Pourtant, seuls quelques kilomètres ont été parcourus en 4 h de ballade horizontale et verticale.

La prestation touristique "La Loire au bout des branches" proposée par l'Office du Tourisme Tours Métropole

Le site de l'association "La Rabouilleuse, école de Loire"

Pour découvrir le traiteur Kalika Loire et sa démarche locavore, bio et végétarienne
 
durée de la vidéo: 01 min 07
La Loire au bout des branches ©France Télévision
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région centre val-de-loire tourisme économie environnement alimentation société sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter