• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

DIRECT. 4e jour du mouvement des gilets jaunes en Centre-Val de Loire

© F3CVDL
© F3CVDL

Bien moins nombreux que ce week-end, les manifestants tentent de poursuivre le mouvement en se concentrant sur les dépôts pétroliers, et ce malgré l'intervention des forces de l'ordre. Etat des lieux dans le Loiret, Loir-et-Cher, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Cher et l'Eure-et-Loir.

Par AJ

Alors qu'ils étaient plusieurs milliers à bloquer les routes durant le week-end des 17 et 18 novembre 2018, les gilets jaunes ne sont plus que quelques centaines a être mobilisés sur l'ensemble du territoire de la région Centre-Val de Loire.

Les raisons ? Un retour au travail pour beaucoup, une perte de motivation pour d'autres, obligations familiales...

Autres coup dur pour les gilets jaunes : le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé hier que "les opérations de déblocage allaient se poursuivre avec la fermeté requise et nécessaire pour rétablir l'ordre républicain".

En ce 4e jour de grogne contre la hausse des prix du carburant et la politique du gouvernement, le mouvement cherche donc difficilement un second souffle pour tenir jusqu'à samedi où un grand rassemblement national se prépare à Paris.

La situation dans les différents départements du Centre-Val de Loire
 

Indre-et-Loire

Saint-Pierre-des-Corps - Intervention de la police
Après avoir été une cinquantaine jusqu'à 4h du matin, ils n'étaient plus qu'une vingtaine postés devant le dépôt pétrolier de Saint-Pierre-des-Corps ce mardi 20 novembre, vers 10 heures.

Pour contourner la pratique du blocage illégal, les gilets jaunes ont trouvé astucieux de faire des allers-retours sur un des passages piétons situés devant le site. "Traverser sur le passage piéton, on a le droit, non ?", demande l'un d'eux, selon des propos rapportés par un confrère de La Nouvelle République.

Mais vers 10h30, la police est arrivée pour libérer la voie dans le calme et permettre l'accès des véhicules au dépôt pétrolier.



Péage de Monnaie - Intervention des forces de l'ordre
Dans le même temps, au péage de Monnaie qui est l'un des centres névralgiques du mouvement en Indre-et-Loire, les gilets jaunes ont été dispersés par les forces de l'ordre.
Sur les réseaux sociaux, un des gilets jaunes a appelé ses camarades de lutte qui se sont fait déloger à se rendre centre commercial les Atlantes et à la raffinerie de [de Saint-Pierre-des-Corps], qui a "besoin de monde avec des pneus et des palettes".
 

Loiret 

Saint-Jean-de-Braye - présence des forces de l'ordre
Dans le Loiret, les gilets jaunes ont également décidé de concentrer leur actions sur les dépôts pétroliers en occupant le dépôt pétrolier de Saint-Jean-de-Braye.
Vers 10h30, une grosse vingtaine de policiers s'est rendue sur les lieux pour tenter de gérer la situation. Et aux alentours de 12h10, elle est entrée en action pour débloquer le dépôt pétrolier.

Saint-Jean-de-la-Ruelle : débloqué par les forces de l'ordre
Là aussi, les forces de l'ordre sont passées à l'action en délogeant les quelques gilets jaunes qui étaient présents.

Saran - barrage filtrant au rond-point Gérondeau 
Présent depuis samedi, les gilets continuent de tenir leur barrage filtrant au rond-point de Gérondeau, à Saran, sur la RD2020. 
 

Bray-Saint-Aignan  - barrage filtrant
Sur la RD952, le rond-point Tournebride était toujours là à la mi-journée.
 

Indre

Châteauroux - barrage filtrant au rond-point de Cap-Sud
A Saint-Maur, près de Châteauroux, un barrage filtrant au niveau du rond-point à l'entrée de Cap-Sud était toujours en place à 11h45.

Rond-point de la Malterie - débloqué par la police
Le barrage filtrant établi hier soir au rond-point de la Malterie, entre Déols et Montierchaume a été démantelé par la gendarmerie, vers 9 heures.

Buzançais - présence des forces de l'ordre
Sur le groupe Facebook Colère 36, on apprend qu'un point de blocage se trouve également au rond-point de l'Intermarché du Buzançais.

Le groupe, composé d'une dizaine de gilets jaunes, tentait vers 11h de mobiliser plus de personnes. Les gendarmes sont venus pour leur faire enlever les palettes qui obstruaient la route.
 

Cher

A 9h30,  selon la préfecture, les barrages filtrants mis en place dans le Cher se trouvaient à : 

  • Bourges : rond-point N142 / A71 (échangeur A71)
  • Cours-les-Barres : pont de Givry
  • La Chapelle-Montlinard : intersection RN151 / RD45 / RD7 (pont de la Charité)
  • Orval : rond-point RD300 / RD 925 (échangeur A71)
  • Sancoins : rond-point RD2076 / RD43
  • Vierzon : échangeur A20 / A71 - Vierzon Nord (route de Paris)
  • Vierzon : échangeur A71 - Vierzon Est (route Bourges - Les Forges)


Loir-et-Cher

A 9h30, la préfecture du département appelait à éviter plusieurs secteurs en raisons de barrages filtrants dont ceux de :
  • Saint-Gervais-la-Forêt, au sud de Blois : rond-point de la patte d'Oie
  • Noyers-sur-Cher : rond-point du Boeuf couronné
  • Romorantin : rond-point du péage A85
Des barrages filtrants étaient également en place sur la RN10 à Vendôme et au niveau du rond-point du pont de Chaumon à Onzain


 


 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus