Affaire Haddad : délibéré du tribunal correctionnel de Tours ce jeudi après-midi

Mounia Haddad et son mari au tribunal correctionnel de Tours le 27 septembre 2018 / © AFP
Mounia Haddad et son mari au tribunal correctionnel de Tours le 27 septembre 2018 / © AFP

 Le 27 septembre, le ministère public avait requis dix-huit mois de prison ferme à l'encontre du père de Mounia Haddad, douze mois ferme pour ses deux oncles pour enlèvement et séquestration et douze mois avec sursis contre le frère de la conseillère départementale LREM pour menaces de mort. 

Par Marine Rondonnier avec AFP

 Lors du procès le 27 septembre à Tours, la salle d'audience du tribunal correctionnelle était comble. Le père, les deux oncles et le frère de Mounia Haddad, élue municipale de Saint-Pierre des corps et conseillère départementale LREM , comparaissaient devant la justice pour enlèvement et séquestration pour trois d'entre eux et pour menaces de mort pour le frère.

Les faits remontent à juillet 2018. L'élue tourangelle était alors retrouvée séquestrée dans une chambre du domicile parental à Saint-Pierre -des-Corps. 

En mai 2018, elle avait dû quitter la Touraine pour les Alpes-Maritimes, ses parents étant hostiles à son mariage . Selon Mounia Haddad, ils auraient tenté de la marier de force, au printemps dernier, en Algérie après avoir pris connaissance de ses projets matrimoniaux avec son compagnon. La jeune femme réussit à rentrer en France.

Le 18 juillet, son compagnon avertit la police de sa disparition. À la suite d'une géolocalisation du portable de la jeune femme, une surveillance est mise en place devant le domicile de ses parents. Le lendemain matin, une rixe survient devant l'habitation, entraînant l'intervention de la police. Mounia Haddad s’est alors précipitée vers les policiers pour leur demander une protection.

Le père et les deux oncles ont été interpellés, placés en garde à vue et mis en examen pour enlèvement et séquestration. Le frère de la victime qui l'avait menacée de mort, par mail, a également été mis en examen.

Le tribunal correctionnel de Tours doit rendre son jugement ce jeudi en début-d'après-midi. 
 
Le ministère public avait requis dix-huit mois de prison ferme à l'encontre du père de Mounia Haddad, douze mois ferme pour ses deux oncles pour enlèvement et séquestration et douze mois avec sursis contre le frère de la conseillère départementale LREM pour menaces de mort. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Demandez le programme de "Back from Burning" Man à Tours le 17 novembre

Les + Lus