Coronavirus : huit nouveaux cas en Indre-et-Loire au sein d'une congrégation religieuse

Face au coronavirus, même les religions doivent s'adapter. / © Pierre Heckler / Maxppp
Face au coronavirus, même les religions doivent s'adapter. / © Pierre Heckler / Maxppp

Le nombre de cas en région Centre-Val de Loire a explosé le 12 mars avec 10 nouveaux cas. 8 d'entre eux se trouvent en Indre-et-Loire, et concernent les religieuses d'une congrégation de Rochecorbon, près de Tours.

Par Bertrand Mallen

Le nombre de cas de Covid-19 a plus que doublé ce jeudi 12 mars en Indre-et-Loire, avec la détection de 8 cas supplémentaires. Les personnes touchées par le coronavirus sont toutes des religieuses d'une communauté de Rochecorbon, juste au nord de Tours. "Deux d'entre elles ont été hospitalisées au CHRU de Tours", précise l'archevêque de Tours, Vincent Jordy. "Les autres sont confinées et suivies médicalement dans leur couvent."
 

 

Des religieuses "âgées et particulièrement vulnérables"

Une enquête épidémiologique de l'Agence régionale de santé est en cours afin d'établir la traçabilité de la contagion. Du 17 au 24 février, un rassemblement religieux organisé à Mulhouse avait accidentellement facilité la contagion de plusieurs personnes, dont une Tourangelle de 73 ans. Depuis, les cérémonies religieuses ont adopté des restrictions strictes dans certains diocèses, afin d'éviter la propagation de l'épidémie, parfois jusqu'à annuler la célébration dominicale.

Les soeurs de Rochecorbon, comme beaucoup de religieux, sont pour la plupart "âgées et particulièrement vulnérables", rappelle le diocèse. "Nous invitons l'ensemble des diocésains à être attentifs aux mesures de prudence édictées par les autorités administratives et sanitaires ainsi qu'à celles demandées par le diocèse pour les célébrations et rencontres publiques."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus