Départementales 2021 : Union à gauche et écologistes en tête dans les 4 cantons de Tours avec un duel inédit sur Tours-4

Sur les 4 cantons de Tours-3 (Nord, Sud et Ouest) aucun des binômes sortants de la majorité départementale et de l’opposition n’est arrivé en tête de ce premier tour. Sur le canton de Tours Ouest et Tours Est, les duos sortants sont même éliminés dès le 1er tour.

Dépouillement
Dépouillement © France 3 Centre-Val de Loire

C’est sous la bannière, "La Touraine en commun", que des membres de la municipalité se présentent aux élections départementales, une bannière qui rassemble EELV, le PS et la France insoumise. Une dynamique de rassemblement qui a propulsé Emmanuel Denis à la tête de la ville de Tours en juin 2020. Un soutien du maire et une dynamique qui se répercutent sur ce 1er tour à Tours malgré une abstention autour de 70%.

Renforcer la politique sociale du département c’est la volonté des candidats de la gauche écologiste, qui porteront des valeurs écologiques et solidaires à l’assemblée départementale.

Les forces en présence sur le canton de Tours 4 (Ouest)

Le rassemblement de la gauche et des écologistes contre les progressistes de la République en Marche.

Sous la bannière La Touraine en commun (PS-EELV) Franck Gagnaire, adjoint à l’éducation à Tours et Sabrina Hamadi, conseillère régionale (elle a quitte l’assemblée régionale) arrivent en tête avec 34,77% des suffrages exprimés. Ils seront opposés au seul binôme LREM restant en lice Loïc Guilpain, enseignant et Céline Oudry, Responsable ressources humaines 19,77%.Soutenus par la majorité municipale, Sabrina Hamadi et Franck Gagnaire, veulent transformer l’essai de ce 1er tour où ils sont arrivés en tête.

L’objectif est de renforcer la solidarité et l’action sociale du département. Ils proposent de lutter contre la précarité des jeunes avec l’expérimentation d’un revenu minimum pour les 18-25 ans.

La situation de pandémie a fait exploser la pauvreté chez les jeunes et il y a urgence d’un accompagnement.

Franck Gagnaire

Il y a déjà une vingtaine de départements qui sont candidats sur cette expérimentation et on pense que l’Indre-et-Loire devrait se mettre sur les rangs. Autre proposition concrète, la création d’une cantine au collège Lamartine, qui a été au cœur de cette  campagne électorale ainsi que des logements inclusifs dans le nouveau quartier des casernes Beaumont-Chauveau. L’accompagnement de la  transition écologique des communes, des collèges est aussi un point fort de ce binôme qui entend porter ses valeurs écologiques et sociales dans la future assemblée départementale.

Loïc Guilpain et Céline Oudry publié par france3centre

Pour Franck Gagnaire être adjoint à la ville de Tours et conseiller départemental représente une complémentarité et non un cumul des mandats gênant comme le suggère son adversaire Loïc Guilpain, du binôme investi par LREM, avec Cécile Oudry.

Notre engagement fort c’est d’insister sur le non cumul des mandats puisque dans le binôme arrivé en tête, Franck Gagnaire est adjoint au maire de Tours et conseiller métropolitain et nous ce qu’on veut c’est être des conseillers  pleinement investis au département et ne faire que ça.

Loïc Guilpain

C’est pour ça qu’on s’engage à ne cumuler aucun mandat et côté travail personnel, on prendra un temps partiel : je suis enseignant au lycée Choiseul et Céline travaille à la DRH de l’hôpital.

Côté collèges, le binôme LREM souhaite travailler avec tout le monde, gauche ou droite, peu importe l’étiquette  et s’inspirer de fonctionnements qui existent déjà dans d’autres départements. Exemple, les kits pédagogiques en Seine Saint Denis qui facilitent la vie des enseignants pour organiser les rencontres avec les associations ou les sorties scolaires et former les collégiens aux premiers secours.

Touraine en commun publié par france3centre

Candidat aux dernières municipales à Tours sur la liste LREM, ce serait son premier mandat.

Au tour de son adversaire Franck Gagnaire de souligner que, même si c’est un premier mandat, Loïc Guilpain, n’est pas un novice. Il est aujourd’hui un des collaborateurs parlementaires de la députée LREM sur la circonscription de Chinon, Fabienne Colboc. Une collaboration qu'il cessera si il est élu au conseil départemental.

Consignes de vote ou pas ?

Même si les deux binômes au second tour, La Touraine en commun (Gauche et Ecologistes) et La république en Marche, étaient ouverts à la discussion et à l’ouverture, pour des consignes de vote et un éventuel report des voix des binômes éliminés au 1er tour, à gauche comme  droite la porte est restée fermée.

Le binôme d’élus sortants (centre et droite) Céline Ballesteros et Thomas Gelfi qui a terminé 3ème avec 17,44 % s’est exprimé via un communiqué sans détours.

Nous ne donnerons aucune consigne de vote pour ce second tour des élections départementales sur le canton de Tours IV Ouest et à titre personnel, nous ne voterons pour aucun des deux binômes en lice le 27 juin 2021.

Extrait du communiqué de Céline Ballesteros et Tomas Gelfi

A gauche, arrivé en 5ème position, le binôme Isabelle Bouteau et David Singer "C’est au Tour(s) du peuple" a rassemblé 10,73% et malgré un engagement commun avec Franck Gagnaire et Sabrina Hamadi sur la création d’un revenu minimum pour les 18, 25 ans, la consigne de "C’est au Tour(s) du Peuple" est, de ne pas en donner.

Nous considérons que nous n’avons pas de consigne de vote à donner. Nous faisons confiance à l’intelligence de nos électrices et électeurs et les appelons à participer aux prochaines actions sociales et écologiques.

Extrait du communiqué de "C’est au Tour(s) du Peuple"

La grande inconnue du second tour des élections départementales reste la participation des électeurs et électrices que tous les binômes encore en lice appellent à se mobiliser le 27 juin prochain.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections