Deux adolescents mis en examen pour avoir séquestré et forcé à se prostituer une jeune fille de 14 ans à Tours

Après s'être échappée d'un appartement du centre-ville de Tours, en Indre-et-Loire, où deux adolescents de 17 ans la forçaient à se prostituer, une jeune fille de 14 ans a porté plainte.

Apeurée, une jeune fille de 14 ans s'est présentée à la gendarmerie de Tours, en Indre-et-Loire, le samedi 12 août pour dénoncer une histoire sordide. Elle affirme qu'elle était retenue dans un appartement du centre-ville avec une amie âgée de 20 ans, par deux jeunes de 17 ans qui les auraient forcées à se prostituer, selon des informations du Figaro.

Deux victimes de 14 et 20 ans

Contacté, le procureur de la République de Chartres, Frédéric Chevallier, confirme les faits. La jeune fille de 14 ans explique avoir pu s'échapper après une passe (une relation sexuelle tarifée) avec l'aide d'un client. La brigade anti-criminalité (BAC) et une équipe de police secours se sont rendues sur place afin d'interpeller les deux adolescents de 17 ans, tandis que la seconde victime était mise à l'abri.

Face aux enquêteurs, la jeune fille de 14 ans, qui fuguait régulièrement de son domicile, expliquait délibérément se prostituer pour "échapper à ses problèmes et se faire de l'argent facilement". Des épisodes durant lesquels elle retrouvait souvent l'autre victime, une jeune femme de 20 ans, avec qui elle s'était liée d'amitié. 

La situation a mal tourné à partir du mois de juillet, lorsque les deux mis en cause auraient forcé les deux jeunes femmes à faire des passes sans leur consentement, parfois sans rémunération et sous menaces. Allant jusqu'à l'interdiction de quitter l'appartement pour l'adolescente de 14 ans.

Mis en examen pour "proxénétisme aggravé"

Les deux garçons, résidents de Chartres, ont été mis en examen pour "proxénétisme aggravé" et placés en détention provisoire, indique le procureur Frédéric Chevallier. Les policiers ont aussi retrouvé environ 300 euros en liquide et sept clés d'appartements dans leurs affaires, ainsi que des préservatifs et des bonbonnes de protoxyde d'azote.

Les deux suspects étaient déjà connus des services de police, l'un pour port d'arme blanche, l'autre pour usage de stupéfiants. La jeune fille de 14 ans et sa mère ont porté plainte, pas la jeune femme de 20 ans. Une information judiciaire a été ouverte le 14 août par le parquet de Chartres. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité