Emploi : 100 postes à pourvoir en Indre-et-Loire auprès des plus fragiles dans le secteur de l'aide à domicile

Santé à domicile, services à la personne, l’ASSAD HAD défend les valeurs de l’aide à domicile pour agir contre la perte d’autonomie. L'association cherche des personnes formées à intervenir auprès des personnes âgées et fragilisées, afin de remplacer les salariés en congés.

© Le Télégramme/Maxppp

Eux aussi ont été en première ligne pendant cette très longue crise sanitaire, au plus près des personnes fragiles, des personnes âgées et/ou dépendantes. Les équipes de l'ASSAD-HAD, un peu plus de 1000 salariés en région Centre-Val de Loire, ont tenu bon et continué à assurer leurs missions essentielles.

Fondée en Indre-et-Loire il y a une quarantaine d'années, l'association a développé depuis quelques années des antennes dans le Loiret et l'Eure-et-Loir.

© Vivadom/Machin Bidule

Il s'agit aujourd'ui de remplacer les salariés qui vont enfin pouvoir s'offrir des congés plus que mérités : "On a beaucoup travaillé pendant la crise sanitaire, explique Céline Ronce-Fabre, de l'association Assad-Had. Il s'agissait de décharger les hôpitaux et prendre en charge des patients COVID à domicile. Le personnel est fatigué, nous avons dû gérer des cas contacts, le report de travail s'est fait sur les équipes en place."

Pour le Loiret et l'Eure-et-Loir, il s'agit essentiellement d'hospitalisation à domicile. Ce sont surtout des infirmiers diplômés ou des aides-soignants qui sont recherchés. Mais en Indre-et-Loire, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues : "On recherche aussi des aides à domicile pour lesquels on n'exige pas de diplôme. Pour la partie services à domicile, selon le degré de dépendance de la personne, les missions seront différentes. Plus ou moins de passage dans la journée, accompagnement  à la toilette, à l'habillage..."

© Vivadom / Machin Bidule

Une campagne de recrutement en urgence est lancée, pour tous les métiers de l’aide ou du soin à domicile : "Pour cette période d'été, on met en place une journée de formation, reprend Céline Ronce-Fabre. Il y a toute une partie théorique, pour expliquer le métier, les comportements à avoir, mais aussi une partie pratique pour utiliser le matériel qui peut être au domicile de certains bénéficiaires, un déambulateur, l'aide au lever, apprendre les bons gestes pour ne pas faire mal ou se faire mal..."

JOBS DATING & CANDIDATER

Déposer son CV en direct et échanger avec les équipes ? Une journée job dating est prévue ce jeudi 24 juin, de 14h à 17h sur ces antennes :

Un même numéro pour toutes les antennes : 02 47 36 29 29

© Vivadom / Machin Bidule

C'est vraiment un métier qui a du sens. Sans toutes ces personnes, nos bénéficiaires ne pourraient pas rester chez eux. Ils peuvent rester maitres de leur vie, continuer leur vie telle qu'ils souhaitent la vivre, entourés des leurs

Céline Ronce-Fabre, ASSAD-HAD

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie solidarité société