Indre-et-Loire : les pompiers trouvent un accord local après six mois de grève

Un protocole d'accord a été signé entre le SDIS d'Indre-et-Loire et les syndicats de pompiers ce 27 décembre. Dix postes supplémentaires seront créés dans le département.

Un accord a été trouvé pour les pompiers d'Indre-et-Loire, mais la grève nationale se poursuit. Photo d'illustration
Un accord a été trouvé pour les pompiers d'Indre-et-Loire, mais la grève nationale se poursuit. Photo d'illustration © Vincent Isore / Maxppp
Le 7 décembre dernier, les pompiers d'Indre-et-Loire avaient fait forte impression en laissant en plan la cérémonie de la Sainte-Barbe au moment où les élus allaient prendre la parole. Une vingtaine de jours plus tard, l'accord signé entre le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) et les syndicats de pompiers marque un progrès dans le dialogue avec les grévistes.
   

De nouveaux moyens pour assurer les missions des pompiers

L'accord, signé au conseil départemental d'Indre-et-Loire, stipule que 10 pompiers supplémentaires seront recrutés en 2020, s'ajoutant aux 12 créations de postes déjà promises en 2018. En outre, le département va recruter 4 agents dans les services de l'état-major d'ici 2021, et le SDIS sera doté de nouveaux moyens permettant de mieux évaluer les besoins des casernes. 

Depuis cet été, à l'initiatives des syndicats SPASDIS-CFTC, CFDT et Avenir Secours, les pompiers ont entamé un mouvement de grève pour voir plus de moyens affectés au recrutement et à leur sécurité. Certains s'étaient d'ailleurs joints aux cortèges de manifestants contre la réforme du régime des retraites durant l'automne. Si ce nouvel accord met fin au conflit en Indre-et-Loire pour le moment, la grève nationale des pompiers, elle, se poursuit.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers grève économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter