Jeux Olympiques de Tokyo : la Tourangelle Sarah Guyot septième de la finale du kayak biplace sur 500 mètres

C'est une finale "à l'opposé" de leur performance en demi-finale qu'ont vécu ce mardi la Tourangelle Sarah Guyot et sa coéquipière Manon Hostens qui terminent septièmes du kayak biplace sur 500 mètres aux Jeux Olympiques de Tokyo.
Les Françaises Manon Hostens et Sarah Guyot lors de la finale du kayak biplace sur 500 mètres mardi 3 août.
Les Françaises Manon Hostens et Sarah Guyot lors de la finale du kayak biplace sur 500 mètres mardi 3 août. © Luis Acosta/ AFP

Grosse déception pour le duo Hostens-Guyot. Après avoir signé le troisième temps de leur demi-finale du kayak biplace sur 500 mètres (K2 500 m), les Françaises ont terminé avant-dernières de la finale aux Jeux Olympiques de Tokyo mardi 3 août. Elles espèrent faire mieux en fin de semaine lors des séries du kayak à quatre (K4 500 m) et du kayak monoplace (K1 500 m).

Une finale "à l'opposé" de la demi

Licenciée au Canoé-Kayak Club de Tours, Sarah Guyot et sa coéquipière Manon Hostens n'ont pas renouvelé leur exploit de 2018 (championnes d'Europe) ce mardi à Tokyo et finissent à la septième place (01'40''329) lors d'une finale remportée par les Néo-Zélandaises Lisa Carrington et Caitlin Ryan (01'35''785).

Une contre-performance que les kayakistes françaises ont du mal à digérer : "Aujourd'hui, il y a vraiment eu deux sensations, détaille Sarah Guyot à L'EquipeLes super sensations de la demi-finale, où on a vraiment été sur le coup, et celles de la finale, où on a été complètement à l'opposé. On ne sait pas ce qu'il s'est passé."

La coéquipière de la Tourangelle renchérit auprès du quotidien sportif : "Il y avait de l'envie, on était complètement libérées. On arrivait à bien se trouver, à bien glisser, mais on finit septièmes, regrette Manon Hostens. On n'a pas fait grand-chose de différent, pourtant. Il y a de la frustration et de la déception, bien sûr."

Seconde chance 

Mais tout n'est pas perdu pour les deux Françaises puisqu'elles s'aligneront en K4 500 m avec Vanina Paoletti et Léa Jamelot vendredi 6 août (série à 3 heures 30, heure française). Avant cela, Manon Hostens disputera les séries du K1 500 m mercredi 4 août (à 3 heures 54, heure française).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire canoë-kayak sport jeux olympiques