Jeux Olympiques de Tokyo : le joueur du Tours Volley Ball Kévin Tillie file en quarts de finale avec les Bleus

Malgré leur défaite contre les Brésiliens ce dimanche matin, les volleyeurs français se qualifient pour la première fois de leur histoire en quarts de finale des Jeux Olympiques. Ils affronteront la Pologne mardi prochain.
Malgré leur défaite contre les Brésiliens ce dimanche matin, les volleyeurs français se qualifient pour les quarts de finale, une première dans l'histoire des Bleus aux JO.
Malgré leur défaite contre les Brésiliens ce dimanche matin, les volleyeurs français se qualifient pour les quarts de finale, une première dans l'histoire des Bleus aux JO. © Anne-Christine Poujoulat/ AFP

C'est une première historique pour le volley tricolore ! L'équipe de France s'est qualifiée dimanche 1er août pour les quarts de finale des Jeux Olympiques de Tokyo malgré sa défaite contre le Brésil, au terme d'un combat acharné. Classés quatrièmes de leur groupe, les Bleus affronteront les redoutables Polonais mardi prochain.

Un match d'anthologie 

Il ne leur fallait qu'un point pour assurer leur qualification et ils l'ont fait. Après avoir perdu deux matchs de poule sur quatre contre les Etats-Unis (0-3) et l’Argentine (2-3), les volleyeurs français du tourangeau Kévin Tillie - le réceptionneur-attaquant de 30 ans a signé pour les deux prochaines années au Tours Volley Ball (TVB) - se sont arrachés jusqu'au bout en poussant les Brésiliens au tie-break, dans une rencontre au scénario invraisemblable (22-25, 39-37, 17-25, 25-21, 18-20). Si ce sont finalement les Sud-Américains, champions olympiques en titre, qui se sont imposés, l'équipe de France se qualifient pour la toute première fois pour les quarts de finale des Jeux. 

"C’est beaucoup de bonheur, c’est un véritable exploit. Ce match a été combat de titans, quand on voit les scores des sets et la durée du match (2h38), s'est exclamé Laurent Tillie, sélectionneur de l'équipe de France et père de Kévin Tillie. [...] On est dans la compétition, on est des survivants. On pense au prochain match maintenant, à garder notre niveau, notre dynamisme, à bien récupérer, à notre plan de jeu. [...] Les fantômes de Rio ? Ils sont partis je crois.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tours volley-ball sport volley-ball jeux olympiques