Des mamies tourangelles tricotent des pochons pour les bébés koalas et kangourous orphelins d'Australie

Elles sont une quinzaine de tricoteuses à fabriquer des pochons pour les bébés marsupiaux d'Australie. / © F3CVDL
Elles sont une quinzaine de tricoteuses à fabriquer des pochons pour les bébés marsupiaux d'Australie. / © F3CVDL

L'Australie connaît des incendies sans précédent depuis plusieurs mois. Des millions d'animaux ont été décimés. Un groupe de tricoteuses de Tours, ému par le sort des bébés koalas et kangourous, a décidé de créer des pochons pour ces animaux orphelins.

Par Fabienne Marcel

Tout est parti d'un post sur Facebook. Le groupe "Les Chtis pochons pour l'Australie" qui compte 161 membres très actifs, a été créé il y a plusieurs semaines. Leur objectif est de "d'aider la "Knitting and Seewing pouches foundation" qui utilisent des pochons en tissu et en tricot pour remplacer les poches maternelles des marsupiaux rescapés des flammes. Comment ? C'est très simple : en tricotant et cousant des pochons pour les orphelins marsupiaux. 
Un koala soigné par des vétérinaires. / © f3CVDL
Un koala soigné par des vétérinaires. / © f3CVDL

En effet, la plupart d'entres eux ayant perdu leur mère dans les feux, ces petits animaux ont besoin de chaleur et de réconfort. Ces poches en tissu reconstituent justement un environnement similaire au ventre de leur mère et leur permettent ainsi de poursuivre leur croissance correctement. 

LIREAustralie : le "continent du feu" peut-il se remettre des incendies géants qui ont dévoré des millions d'hectares ?

C'est en voyant cela sur le réseau social que Catherine Neveu, tricoteuse de l'association Europe Loisirs a eu envie d'y participer et d'emmener avec elle le club de tricot situé à Tours Nord. Depuis qu'elles ont commencé leur projet, les tricoteuses de Tours ont été rejointes par d'autres tricoteuses des quatre coins de la Touraine. En tout, elles sont une quinzaine à fabriquer les pochons. 

Au départ, je pensais que les poches étaient seulement pour les kangourous, je ne savais pas que les koalas aussi allaient dans des poches, nous confie Catherine dans un sourire. 

Le prochain colis des tricoteuses de Touraine doit partir d'ici le 11 février. D'ici là, elles auront fabriqué une centaine de pochons pour les bébés marsupiaux. 

Capture d'écran d'un post Facebook sur le groupe "Les chtis pochons d'Australie" / © Facebook
Capture d'écran d'un post Facebook sur le groupe "Les chtis pochons d'Australie" / © Facebook


 

Sur le même sujet

Les + Lus