Municipales 2020 : à Tours, deux candidats se disputent le soutien LREM

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ch.L avec Luc Perot
Tours (Indre-et-Loire) : à gauche, Benoît Pierre, candidat à la candidature LREM aux municipales 2020. A droite, Christophe Bouchet, l'actuel maire - Radical - de Tours espère lui aussi être adoubé par le parti présidentiel.
Tours (Indre-et-Loire) : à gauche, Benoît Pierre, candidat à la candidature LREM aux municipales 2020. A droite, Christophe Bouchet, l'actuel maire - Radical - de Tours espère lui aussi être adoubé par le parti présidentiel. © F3

Les élections européennes passées, place aux municipales de 2020. La ville de Tours a déjà deux candidats positionnés pour représenter la liste LREM. La bataille est lancée....  
 

Pour ces élections européennes, les électeurs de Tours ont placé la liste Renaissance-En Marche en 1ère position (25,42%), très loin devant la liste RN (13.86 %). Un résultat qui ouvre bien des appétits aux candidats soutiens de la majorité à moins d'un an des élections municipales. 

A Tours, les Marcheurs ont déjà fait porter leur choix sur Benoît Pierre. L’universitaire ne demande qu’à partir en campagne. Mais Christophe Bouchet, l'actuel maire - Radical - de Tours n'a pas dit son dernier mot. Il voudrait que sa liste reçoive le soutien des instances nationales de La République en Marche. Un vrai bras de fer s'est engagé.

reportage à Tours - par Luc Perot et Guillaume Soudat- 28 mai 2019 
durée de la vidéo: 01 min 45
Municipales à Tours : deux candidats se disputent LREM ©France 3


Elections europénnes : résultats sur Tours et sa banlieue

Le parti de Marine Le Pen et de Jordan Bardella a été largement devancé par LREM, qui récolte 25,42%, et EELV avec près de 18%. Le RN a pourtant percé à Saint-Pierre-des-Corps (19,23%) et La Ville-aux-Dames (23,81%). 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.