Parcay-Meslay (37) : les Gilets jaunes du rond-point de l'Aviation pourront rester jusqu'au 26 décembre

Après le saccage de leurs installations et le pillage de leur réserve de nourriture dans la nuit de dimanche à lundi, les Gilets jaunes du rond-point de l'Aviation à Parcay-Meslay ont obtenu cet après midi l'autorisation de rester jusqu'au 26 décembre. 

Rond point de l'aviation occupée par les Gilets jaunes depuis le début du mouvement
Rond point de l'aviation occupée par les Gilets jaunes depuis le début du mouvement © Denis Gannay-France 3 CVDL
Alexandre a 22 ans. Il a l'air bien seul au centre du rond-point de l'Aviation à Parçay-Meslay. Mais ce demandeur d'emploi, mobilisé depuis le début est motivé.
Loin d'être découragé par le saccage de leurs installations dans la nuit de dimanche à lundi, il ne lâche rien et veut rester mobiliser malgré les rangs de moins en moins fournis.
"On nous a brûlé tout notre bois et volé de la nourriture et de l'essence. C'est notre moyen de survie et c'est ce qui nous permet de tenir. On essaie de récupérer ce qu'on a perdu.
Alexandre, Gilet jaune de 22 ans, sur le rond point de l'Aviation.
Alexandre, Gilet jaune de 22 ans, sur le rond point de l'Aviation. © Capture France 3 CVDL

Autorisés à rester jusqu'au 26 décembre

Lundi, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a ordonné l'évacuation des rond-points par les Gilets jaunes. Résultat: après la découverte des vols lundi matin, les quelques Gilets jaunes du rond-point de l'Aviation ont reçu la visite des gendarmes leur demandant de quitter les lieux. 
Ce qu'ils ont refusé de faire. Ils ont rencontré la Préfète d'Indre et Loire cet après-midi. Elle les a autorisés à rester jusqu'au 26 décembre. 
durée de la vidéo: 00 min 53
Parcay-Meslay (37) : les gilets jaunes du rond-point de l'Aviation pourront rester jusqu'au 26 décembre

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société sécurité