Racisme à l'encontre d'un joueur du Tours Volley ball : l'appel du club jugé "irrecevable"

La requête d'appel du club de volley-ball de Tours, débouté en première instance de sa plainte pour des insultes racistes à l'encontre de son joueur camerounais Nathan Wounembaina, a été jugé "irrecevable" par la Fédération internationale (FIVB), a annoncé le club vendredi.

Nathan Wounembaina, le joueur du TVB, ici lors d'une rencontre face à Paris, a été victime de cris racistes le 6 décembre lors d'un match contre l'Olympiakos à Athènes. Il avait été ensuite exclu pour avoir quitté le terrain sans l'autorisation de l'arbitre
Nathan Wounembaina, le joueur du TVB, ici lors d'une rencontre face à Paris, a été victime de cris racistes le 6 décembre lors d'un match contre l'Olympiakos à Athènes. Il avait été ensuite exclu pour avoir quitté le terrain sans l'autorisation de l'arbitre © IP3 PRESS/MAXPPP/Nicolas Kovarik
"La Fédération internationale de volley-ball refuse d'instruire le dossier du TVB au motif que les décisions d'arbitrage ne peuvent être remises en cause en appel", a affirmé le club de Tours dans un communiqué via son compte Twitter. 

Le TVB prévient qu'il continuera "à user de tous les recours juridiques disponibles pour obtenir gain de cause et réparation du préjudice tant humain que financier subi". Wounembaina, âgé de 33 ans, avait été pris à partie par des supporters d'Olympiakos.Le Pirée le 6 décembre lors d'une rencontre de Coupe Challenge, le troisième niveau européen (défaite 3-0). 

Il avait d'abord alerté l'arbitre, mais devant l'absence de réaction de l'officiel, le Bulgare Milan Todorov, il avait quitté le terrain sans autorisation, ce qui lui avait valu d'être exclu de la rencontre. 

Tours avait été débouté en première instance car le règlement de la Fédération européenne (CEV) n'évoque pas explicitement les cas de racisme, mais aussi parce que la réclamation n'avait pas été déposée par le capitaine de l'équipe. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tours volley-ball sport volley-ball