Refusée aux urgences, une sexagénaire meurt d'une crise cardiaque chez elle

Une femme d'une soixantaine d'années est morte chez elle à Fondettes, en Indre-et-Loire, dans la nuit du 25 au 26 décembre. Quelques heures auparavant, elle avait été refusée aux urgences d'une clinique de Saint-Cyr-sur-Loire.

Une femme d'une soixantaine d'années a été victime d'une crise cardiaque ce 25 décembre, quelques heures seulement après avoir été refusée aux urgences. Le drame, noué le jour de Noël, a été révélé par la Nouvelle République et confirmé par France 3 auprès du parquet de Tours.

Refusés aux urgences

Ce jour-là, la sexagénaire commence en fin de journée à ressentir des difficultés à respirer. Son mari l'emmène aux urgences de la clinique de l'Alliance, à Saint-Cyr-sur-Loire. Mais une fois sur place, on signale au couple qu'il est impossible de la prendre en charge au sein du service saturé. On leur recommande de se rendre aux urgence du CHRU de Trousseau ou d'appeler le Samu.

Or, depuis le 23 décembre, le centre hospitalier Trousseau demande aux patients de ne plus se présenter aux urgences et de passer impérativement par le Samu.

De retour au domicile du couple, l'époux appelle donc le 15 afin d'alerter le Samu alors que l'état de santé de la femme se dégrade. Dépêchés sur place, les pompiers ne peuvent que tenter de la réanimer. Elle décède finalement peu après minuit.

Contactés par France 3, les services de la clinique étaient injoignables ce 27 décembre.