• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Scène de Crime : fusillade en plein centre-ville de Tours, Jean-Pierre Roux-Durraffourt tue 4 personnes en octobre 2001

Quatre personnes ont péri au cours de cette fusillade / © France 3 Centre-Val de Loire
Quatre personnes ont péri au cours de cette fusillade / © France 3 Centre-Val de Loire

Le 29 octobre 2001, un homme armé d’une carabine tue quatre personnes dans les rues du centre-ville de Tours. Il s’appelle Jean-Pierre Roux-Durraffourt, un homme en proie à des pulsions meurtrières.

Par Rebecca Benbourek

"Scène de Crime" vous propose de revenir sur les affaires criminelles les plus marquantes de ces dernières années en région Centre-Val de Loire. Retour sur le massacre du 29 octobre 2001 en plein centre-ville de Tours.

Pour voir l’épisode « Pulsions meurtrières » de notre série « Scène de Crime » :
 


Un massacre ancré dans la mémoire des Tourangeaux.

La scène de ce crime se déroule à 9h30 le 29 octobre 2001 à Tours. Jean-Pierre Roux-Durraffourt, vêtu d’une veste de treillis, le visage dissimulé par une cagoule, tire au hasard sur des passants du centre-ville.

L’homme armé d’une carabine 22 long rifle tue quatre hommes et fait sept blessés avant d’être interpellé dans le parking en face de la gare de Tours aux alentours de 11h. Ce massacre est resté profondément ancré dans la mémoire des Tourangeaux.

 

Un meurtrier hystérique et paranoïaque

Employé à la SNCF et père de trois enfants, Jean-Pierre Roux-Durraffourt mène une vie solitaire. Secret avec ses proches, il se passionne pour les armes à feu. Il est d'ailleurs inscrit à un club de tir.

Son expertise psychatrique est accablante. Roux-Durraffourt possède une personnalité hystérique et paranoïaque. Ce que ses proches confirmeront. Ils révèleront aussi qu'il entend des voix et qu'il se croit en pleine troisième guerre mondiale.
 

Le tueur, Jean-Pierre Roux-Durraffourt, pourrait demander sa remise en liberté en 2023 / © France 3 Centre-Val de Loire
Le tueur, Jean-Pierre Roux-Durraffourt, pourrait demander sa remise en liberté en 2023 / © France 3 Centre-Val de Loire

 

Un procès hors-normes

Il était en dehors du temps.


Le procès de Jean-Pierre Roux-Durraffourt s'ouvre le 26 mars 2005. Un procès très médiatisé qui va durer dix jours avec une vingtaine d'avocats et vingt-sept parties civiles. Devant la cour, Jean-Pierre Durraffourt affirme ne se souvenir de rien. Il n'affiche aucune émotion.

Son fils dira s'être disputé avec lui peu avant la fusillade. Au cours de cette dispute, Jean-Pierre Roux-Durraffourt aurait déclaré "il va y avoir des morts".

Condamné à la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans, Jean-Pierre Roux-Durraffourt pourrait demander sa remise en liberté en 2023. 

 

Les dates clés de l’affaire :

 
  • 29 octobre 2001 : Roux-Durraffourt tire dans la foule
  • 16 mars 2003 : reconstitution géante de la scène de crime
  • 16 mars 2005 : ouverture du procès aux assises d’Indre-et-Loire
  • 29 mars 2005 : Roux-Durraffourt condamné à la perpétuité
 
 
 
► Les autres vidéos de "Scène de crime" :

A lire aussi

Sur le même sujet

Le doublement du pont de Jargeau fait toujours débat

Les + Lus