• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Avec la Silver Geek, la Dreamhack de Tours fait une place aux seniors

Les vainqueurs du trophée des seniors, Maria et Jean-Claude, entourés des membres de l'association Silver Geek. / © Yacha Hajzler / France 3 CVDL
Les vainqueurs du trophée des seniors, Maria et Jean-Claude, entourés des membres de l'association Silver Geek. / © Yacha Hajzler / France 3 CVDL

Pour son jour d'ouverture, la Dreamhack de Tours a réservé sa grande scène à une compétition inattendue : trois équipes de personnes âgées se sont affrontées lors d'une coupe de Wii Bowling. 

Par Yacha Hajzler

"Ils viennent pour gagner, hein, ils ne sont pas là pour rigoler !" s'amuse Brigitte Tondusson alors que les concurrents font leur entrée sur scène.

Ce vendredi après-midi, à la Dreamhack de Tours, la grande scène accueille une compétition inattendue. En lice : trois binômes de seniors, pensionnaires de maisons de retraite ou foyers-logements du Centre-Val de Loire. 
 

Silver Geek, amener les seniors au numérique


Depuis 8 mois, l'association Silver Geek mobilise dans la région des jeunes en service civique qui viennent faire découvrir le jeu vidéo aux seniors. La résidence des Carmes, à La Flêche ; la résidence Les Seniorales de Saint-Avertin et la résidence Guttenberg de Tours bénéficient de ce programme en expension.

Silver Geek est, elle, une jeunette dans le monde associatif : elle est officiellement née en 2018. Après une longue expérimentation en région Poitou-Charentes, le projet essaime aujourd'hui dans 16 départements.

"Silver Geek repose sur trois piliers : les seniors ; la dimension intergénérationnelle, où les jeunes les accompagnent dans leur approche du numérique ; et le trophée des seniors. On l'organise depuis 5 ans déjà à la Gamers Assembly, à Poitiers, et quand on a vu l'engouement que ça a provoqué, ça nous a tous interrogés." 

Dans la salle, ce vendredi après-midi, on n'a aucun mal à croire Brigitte Tondusson sur parole. Alors que la Dreamhack attend encore la plupart de ses visiteurs, la compétition la plus animée est sans aucun doute ce trophée des seniors. Clairsemés au début, les rangs de chaises se sont remplis de supporters de tous âges. 
 
Dans la salle, les équipes de service civique se mêlent aux supporters d'un jour. / © Yacha Hajzler / France 3 CVDL
Dans la salle, les équipes de service civique se mêlent aux supporters d'un jour. / © Yacha Hajzler / France 3 CVDL
 

"Moi, je suis heureux pour eux"


La star, c'est Jean-Claude, de la résidence Guttenberg "en ultra instinct", selon l'animateur, et pas avare de blagues. Cette fois-ci, il retient souffle, une quille est restée en suspend... Ça passe pour cette fois, ce qui vaut à l'assistance ravie un immense sourire de Jean-Claude et de sa partenaire, Maria. 

A côté, Julien, 18 ans, en service civique pour la résidence des Carmes serre les poings. Aussi exalté qu'un vrai coach, il saute partout et passe de l'extrême concentration à l'extrême joie à chaque coup de sa protégée, Marie-Brigitte. 
 
"On a une grande complicité, s'enthousiasme-t-il, on est tous les jeudi au foyer avec eux, on parle beaucoup. Grâce à nous, ils ont découvert la wii, au foyer ils vont l'acheter exprès pour eux. On les a emmenés là pour qu'ils soient heureux, et moi je suis heureux pour eux."
 
Au centre, Julien, bénévole en service civique et ses deux protégées : Christiane et Marie-Brigitte / © Yacha Hajzler / France 3 CVDL
Au centre, Julien, bénévole en service civique et ses deux protégées : Christiane et Marie-Brigitte / © Yacha Hajzler / France 3 CVDL

Marie-Brigitte approuve avec vigueur son entraîneur : "Quand on a gagné la finale départementale, avec la Flêche, je leur ai dit : notre victoire, c'est la vôtre. Ils nous apprennent des choses, ils ont toujours été super gentils, polis, toujours prévenants et bienveillants.

Elle et sa partenaire Christiane terminent cette fois-ci deuxième, sans rancune.
 

"Jean-Claude, c'est l'Esport"


Les vainqueurs, ce sont Maria et Jean-Claude, pour le plus grand plaisir de leurs nombreux supporters. "Au départ c'est un jeu, puis c'est devenu une compétition. Je suis parti décontracté, et puis plus ça va, plus on s'accroche, on est tous pareils", rayonne le champion du jour, son trophée dans les mains. 

"Pour mourir moins bête", Jean-Claude s'était déjà acheté un ordinateur en 2006, même s'il reconnaît qu'il doit parfois "se prendre par la peau des fesses" pour s'y retrouver. Maria, elle, est malvoyante, alors c'est une vraie découverte. "Les coachs m'ont bien aidé à m'orienter", assure-t-elle de sa voix douce. 

"On espère continuer ensemble, et avec les mêmes jeunes surtout, tonne Jean-Claude. Une équipe qui gagne, on ne la change pas !"
 
Maria se concentre pour viser, sous l'oeil attentif de Jean-Claude. / © Yacha Hajzler / France 3 CVDL
Maria se concentre pour viser, sous l'oeil attentif de Jean-Claude. / © Yacha Hajzler / France 3 CVDL

Vu le regard des spectateurs devant son match, Jean-Claude a surtout gagné sa reconnaissance, et celle des seniors. "Regarde-le, il enchaîne les strike, il nous donne du "Y'avait qu'à demander !"... Jean-Claude, c'est l'Esport" résume un spectateur qui, lui, ne doit pas dépasser la vingtaine. 

En savoir plus

L'association Silver Geek oeuvre pour ce qu'elle appelle la "solidarité numérique". En plus de l'aspect jeu vidéo, les jeunes en service civique aident aussi les personnes âgées à utiliser les tablettes, notamment pour améliorer le contact avec les familles. 

Silver Geek a en 2015 fait l'objet d'une évaluation sur son utilité sociale, et sert actuellement de support à la thèse d'une doctorante canadienne, Grabrielle Lavenir. Grâce notamment à la fondation MACIF, l'association espère encore étendre son projet à travers la France.  

Pour plus d'informations, rendez-vous sur : Silver-geek.org.
 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus