Touraine Data Network, le fournisseur d'accès à internet local et associatif

En étant fournisseur d’accès à internet, l’association tourangelle, Touraine Data Network prône un Internet accessible à tous. Découvrez ce concept dans notre série "Suivez l'idée" !

Philippe Dallier et Sébastien Bazaud, tous deux membres de l’association Touraine Data Network (TDN)
Philippe Dallier et Sébastien Bazaud, tous deux membres de l’association Touraine Data Network (TDN) © Tandem Image / France Télévisions
Ce matin, Philippe Dallier et Sébastien Bazaud, tous deux membres de l’association Touraine Data Network (TDN), travaillent à l’installation d’internet.

L’association se trouve justement être un fournisseur d’internet. Ce jour-là, les deux compères oeuvrent sur deux antennes, la première à La Ville-aux-Dames, l’autre quelques kilomètres plus loin, à Saint-Pierre-des-Corps. L’idée est de se servir du réseau radio pour faire passer Internet d’un endroit où le débit est intéressant – Saint-Pierre-des-Corps - à un endroit où il est très bas – La Ville-aux-Dames.

Sébastien Bazaud, membre de Touraine Data Network nous explique le concept :
Il y a un an, Philippe Dallier a décidé de rejoindre l’association TDN :

Je travaille en partie en télétravail, or, à la Ville-aux-Dames, le débit est vraiment faible. Très faible. Au début, je ne pouvais même pas ouvrir une pièce jointe.

Devant ce constat, Philippe Dallier se met à chercher des solutions. Après quelques recherches, il finit par tomber sur TDN. Philippe est doublement séduit par le service et les principes qui fondent l’association :

J’aime bien l’idée du logiciel libre, de rendre Internet accessible à tout le monde de façon gratuite et sûre.


Chez TDN, tous les membres participent de façon collaborative à la fabrication et à l’installation.

Même si on n’a pas de compétences informatiques à la base, les membres s’entraident et apprennent les uns des autres, donc on peut adhérer sans avoir aucun bagage en informatique,

souligne Sébastien Bazaud.

On maîtrise le processus et on est donc sûr que les données ne s’en vont pas chez Apple, Microsoft ou Google, ajoute Philippe Dallier.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
internet économie